Burkina : les acteurs de l’économie informelle prennent contact avec leurs ministres de tutelle

 

Les acteurs de l’économie informelle ont rencontré dans la matinée de ce jeudi 06 janvier 2022 à Ouagadougou, leurs nouveaux ministres de tutelle. Il s’agit notamment du ministre du commerce et celui de la jeunesse qui ont eu des échanges fructueux avec leurs collaborateurs au cours de cette rencontre.

Pour relancer l’économie nationale, le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) a organisé une rencontre de prise de contact entre ses acteurs et leurs nouveaux ministres. A cette occasion, le ministre des sports, de l’autonomisation des jeunes et de l’emploi, Mathias Tankoano et le ministre du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises, Christophe Ilboudo, n’ont pas manqué de marquer leur présence à cette première rencontre avec les acteurs du CNEI-BF.

Le ministre du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises, Christophe Ilboudo face aux Hommes de médias, a fait savoir qu’ils sont venus transmettre un message du gouvernement au CNEI-BF. “Un message de soutien à leur endroit. Nous sommes venus également leur renouveler toute la disponibilité du gouvernement à les accompagner dans l’accomplissement de leur mission” , a-t-il laissé entendre tout en précisant que les acteurs de l’économie informelle jouent un rôle très important en matière de création d’emplois surtout. “Il était donc important pour nous, de les rencontrer ce matin pour leur traduire le soutien et la disponibilité du gouvernement. Une invite leur a été faite de rester toujours mobilisés autour de leur faîtière afin que nous puissions résoudre ensemble leurs préoccupations autour d’une table de discussion. C’est alors une invite à toujours privilégier le dialogue et la concertation autour de leurs préoccupations” , a-t-il soutenu sans oublier d’indiquer que les acteurs de l’économie informelle ont été satisfaits au terme des échanges. Le ministre a saisi cette occasion pour inviter ces acteurs à travailler avec les autres acteurs du milieu économique afin qu’ils puissent ensemble conjuguer les efforts pour venir à bout des différentes préoccupations.

Le président du CNEI-BF, Salifou Nikièma a affirmé sa satisfaction et celle de ses collaborateurs à l’issue des échanges. “Nous remercions le gouvernement qui nous a permis de tenir cette rencontre de prise de contact avec les nouveaux ministres, malgré leur calendrier très chargé. Tous les acteurs de l’économie informelle des 13 régions du Burkina Faso sont très satisfaits de cette rencontre parce que c’est une première dans ce domaine. Alors, c’est un signe fort à l’endroit de ces acteurs que nous sommes” , a-t-il déclaré. Tout en réaffirmant leur engagement à travailler en collaboration avec le gouvernement, le président Salifou Nikièma et ses camarades ont sollicité l’accompagnement des deux ministres pour permettre aux acteurs de quitter l’informel vers le formel.

En rappel, mis en place le 08 décembre 2019 , le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso a cinq (05) branches d’activités. Il s’agit du commerce, de l’artisanat, l’agro-sylvo-pastoral, la transformation et le service qui sont dans les 13 régions et 45 provinces du Burkina Faso.

 

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : les acteurs de l’économie informelle prennent contact avec leurs ministres de tutelle"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × un =