Dossier du 𝐋𝐢𝐞𝐮𝐭𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭-𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐄𝐦m𝐚𝐧𝐮𝐞𝐥 𝐙𝐨𝐮𝐧𝐠𝐫𝐚𝐧𝐚 : les juges d’instruction travaillent en toute indépendance et sans pression

 

Selon le parquet militaire, des limitations de visites au Lieutenant-Colonel Mohamed Emmanuel ont été rendues nécessaires à un certain moment pour des raisons de sécurité.

Le parquet Militaire explique aussi que l’information ouverte contre lui et plusieurs autres, pour des faits susceptibles de recevoir les qualifications de : 𝐂𝐨𝐦𝐩𝐥𝐨𝐭, 𝐃𝐞́𝐭𝐨𝐮𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐛𝐢𝐞𝐧𝐬 𝐩𝐮𝐛𝐥𝐢𝐜𝐬,  𝐅𝐚𝐮𝐱 𝐞𝐭 𝐮𝐬𝐚𝐠𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐟𝐚𝐮𝐱,  𝐄𝐧𝐫𝐢𝐜𝐡𝐢𝐬𝐬𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐢𝐥𝐥𝐢𝐜𝐢𝐭𝐞 𝐞𝐭 𝐛𝐥𝐚𝐧𝐜𝐡𝐢𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐜𝐚𝐩𝐢𝐭𝐚𝐮𝐱, connait des avancées dans la manifestation de la vérité avec la mise en examen de 09 personnes et l’audition d’une trentaine de témoins…

𝗘𝘅𝘁𝗿𝗮𝗶𝘁 𝗱𝘂 𝗰𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗾𝘂𝗲́ 𝗱𝗲 𝗽𝗿𝗲𝘀𝘀𝗲 𝗱𝘂 𝗣𝗮𝗿𝗾𝘂𝗲𝘁 𝗱𝘂 𝗣𝗿𝗼𝗰𝘂𝗿𝗲𝘂𝗿 𝗠𝗶𝗹𝗶𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗹𝗲 𝟭𝟭 𝗠𝗮𝗶 𝟮𝟬𝟮𝟮

Soyez le premier à commenter sur "Dossier du 𝐋𝐢𝐞𝐮𝐭𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭-𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐄𝐦m𝐚𝐧𝐮𝐞𝐥 𝐙𝐨𝐮𝐧𝐠𝐫𝐚𝐧𝐚 : les juges d’instruction travaillent en toute indépendance et sans pression"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × deux =