Attaque de Solhan : plusieurs médias ont foulé au pied leur responsabilité sociale, selon le CSC

 

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a tenu une conférence de presse ce mercredi 09 juin 2021 à Ouagadougou. Face aux Hommes de médias, il était question de parler de leur responsabilité.

Des publications faites suite à l’attaque de Solhan ont conduit le Conseil supérieur de la communication à réagir pour attirer l’attention des organes de presse sur leur responsabilité sociale. En effet, les programmes des médias du groupe Oméga ont été suspendus pour cinq jours pour « manquements graves dans le traitement de l’information relative à l’attaque de Solhan ». C’est d’ailleurs ce qui a suscité la rencontre du jour.

Au cours de cette rencontre, le Président du CSC, Mathias Tankoano a fait savoir que les directions de la radio nationale du Burkina et celle de la Radio France internationale (RFI) ont été convoquées pour audition « dans la perspective de décisions qui seront prises les concernant ».

Dans sa déclaration liminaire, il a indiqué que « 9 médias audiovisuels et 9 organes de presse écrite et de médias en ligne ont été épinglés », pour le traitement de l’information relative à l’attaque de Solhan. Ils ont été cités pour non vérification préalable des informations, la publication de fausses nouvelles, l’atteinte du droit à l’image, et la diffusion d’images choquantes.

Selon Mathias Tankoano, il s’agit là « des publications faites au mépris des règles sacro saintes de la déontologie professionnelle » suite à l’attaque de Solhan.

Soyez le premier à commenter sur "Attaque de Solhan : plusieurs médias ont foulé au pied leur responsabilité sociale, selon le CSC"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

10 − quatre =