Budget alternatif : un document d’analyse citoyenne du budget national

 

Une conférence publique sur l’analyse citoyenne du projet de loi de finances rectificative 2021, s’est tenue dans la matinée de ce vendredi 07 mai 2021 à Ouagadougou. C’est une initiative conjointe du Conseil d’administration du secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG) et du Centre de recherche appliquée en finance publique (CERA FP), qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de “Renforcement du contrôle citoyen des politiques publiques par les OSC pour une gouvernance favorable aux populations du Burkina Faso”. Un projet financé par l’Union Européenne avec l’accompagnement technique de Oxfam/Burkina.

Conscient qu’un budget national inclusif est gage d’un développement soutenable, le CERA FP a produit un document d’analyse citoyenne du budget national appelé budget alternatif. Ce budget alternatif est le regard citoyen du budget proposé par le gouvernement. Après validation du budget alternatif, le SPONG offre au CERA FP, un espace communicationnel à travers l’organisation de cette conférence publique et bien d’autres activités connexes pour leur permettre de partager à la population du Burkina Faso, les conclusions de cette analyse citoyenne du Budget.

Selon Herman DOANIO, secrétaire exécutif du CERA PF, “l’intérêt de la tenue de cette conférence publique c’est d’échanger autour de la loi de finances rectificative avec les ministères sectoriels, les parlementaires, mais aussi avec l’ensemble de la société civile et les médias, pour leur donner le contenu de ce projet qui est en discussion actuellement à l’Assemblée nationale. Et essayer de voir dans quelles mesures, on peut interpeller l’Assemblée nationale pour prendre en compte donc les préoccupations de la population dans l’examen dudit projet” . Pour lui, cette loi de finances rectificative présente des signes de prise en compte de certaines préoccupations mais il a été noté dans l’analyse qu’il y a des aspects à améliorer.

Pour la prise en compte des préoccupations, ça commence d’abord par la mobilisation des acteurs, c’est-à-dire mobiliser les acteurs à tous les niveaux pour que les gens prennent conscience déjà que la population détentrice de droit, est détentrice également d’obligation” , a laissé entendre Ouédraogo Pierre Omer, chargé de programme et de mobilisation des ressources au SPONG. Étant donné que le budget doit être décortiqué par le CERA FP, monsieur Ouédraogo a précisé qu’il n’aura pas de cesse d’approcher les autorités pour accroitre le plaidoyer, afin que le budget soit mieux proposé et bien connu par toute la population, et “qu’on ait beaucoup plus d’efficience dans les discussions budgétaires” .

Il faut souligner que pour l’année 2021 en particulier, le travail de cette analyse citoyenne a porté sur le projet de loi de finances rectificative dans un contexte national difficile sur le plan sanitaire et sécuritaire, et marqué par l’élection du nouveau gouvernement au début de l’année 2021. Outre les résultats de cette analyse citoyenne, cette conférence entend recueillir les suggestions, avis et recommandations des participantes et participants présents, dans l’optique de consolider la gouvernance des finances publiques pour le bien-être de la population du Burkina Faso.

 

Soyez le premier à commenter sur "Budget alternatif : un document d’analyse citoyenne du budget national"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

1 × trois =