Burkina : Des buzz pendant la campagne électorale

 

Cela fait plus d’une semaine que les campagnes présidentielle et législative ont été ouvertes. Les partis politiques se sont lancés dans la conquête du pouvoir d’Etat. De gauche à droite, ce sont des meetings qui marquent ces évènements. A cette occasion, certains candidats ou membres de bureaux politiques ne manquent pas de créer des “buzz“.

Le premier en termes de buzz est celui de Simon Compaoré, président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). En effet, lors du meeting que le parti a organisé à Bobo Dioulasso, capitale économique du Burkina Faso, Simon Compaoré a, pendant son allocution, émerveillé la foule. « Hakuna matata », cette phrase utilisée par Simon Compaoré, a envahi les réseaux sociaux.

En effet, « Hakuna matata » est une devise issue de l’expression swahili, signifiant « il n’y a pas de problème ». La vidéo du président du MPP a tourné sur les réseaux sociaux, partout au Burkina Faso. Si Simon Compaoré dit aux militants du parti de rester sereins et mobilisés car il n’y a pas de problème, le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), quant à lui, estime qu’il y a un problème. Lors d’un meeting du CDP dans la Kossi, Eddie Komboïgo a martelé : « Simon Compaoré vient de dire Hakuna matata qui veut dire qu’il n’y a pas de problème. Je voudrais lui répondre ce soir. Kuna Shida, qui veut dire qu’il y a problème. Il y a un vrai problème. »

Le buzz suivant qui a fait le tour des réseaux sociaux est la promesse du président de l’UPC,  Zéphirin Diabré qui a estimé qu’« il faut creuser des tunnels pour que les trois fleuves du Burkina se rencontrent afin que des bateaux puissent y naviguer et rapporter des marchandises ». Si beaucoup pensent que le candidat de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) exagère dans ses propositions de projet, le candidat lui, pense que tous ses projets sont réalisables et seront réalisés. Par ailleurs, le candidat du MPP Roch Kaboré n’a pas manqué de réagir à ce projet de société, lors de son meeting à Dori. « Certains sont obligés de dire que quand il seront au pouvoir, ils vont creuser des tunnels pour emmener la mer au Burkina Faso. Si le ridicule pouvait tuer, je pense que ces personnes iraient se cacher » , a indiqué Roch Marc Christian Kaboré.

 

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : Des buzz pendant la campagne électorale"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

4 × 3 =