Burkina : Des regroupements d’indépendants décident de s’unir au sein d’une coalition

 

Une nouvelle coalition a été présentée à la presse dans la matinée de ce vendredi 06 novembre 2020 à Ouagadougou. En effet, il s’est agi d’une initiative des regroupements d’indépendants.

Le 22 novembre prochain, les citoyens burkinabè auront la lourde charge de désigner les femmes et les hommes qui vont les représenter à l’Assemblée nationale, et celle ou celui qui aura la lourde mission de conduire la destinée du pays dans les cinq prochaines années.

Étant satisfaits des dispositions règlementaires et législatives qui organisent les élections et particulièrement celles relatives aux regroupements d’indépendants depuis 2015, environ une vingtaine de ces regroupements ira à la conquête des sphères de décision et de légifération pour la campagne électorale en cours.

Fort de ce constat, ces regroupements d’indépendants soucieux de donner toutes les chances à leurs candidatures d’engranger des réussites significatives et d’obtenir un statut légal au même titre que les formations et partis politiques, ont décidé de s’unir au sein d’une coalition dénommée : « Coalition des indépendants du Burkina (CIB) » .

Selon OUERMI Ousseni, président de la CIB, les objectifs de cette coalition se résument notamment à « la défense de nos intérêts communs, à doter la coalition d’une direction progressiste et éclairée, à assurer l’émancipation politique, économique et culturelle du peuple burkinabè, à conduire de façon victorieuse la lutte du peuple burkinabè pour l’instauration d’une société de paix, d’égalité et de fraternité » .

Par ailleurs, cette élection couplée se tient dans un contexte très difficile pour le Burkina Faso à savoir, des centaines de filles et fils tombés sur le champ de la défense de la Patrie ; Des filles et fils tombés sous le coup de violences jamais égalées. Tout en ayant une pensée pieuse pour toutes les victimes, la CIB a décidé d’accorder sa confiance au candidat Roch Marc Christian KABORE pour les cinq prochaines années.

Malgré les difficultés rencontrées, selon eux, beaucoup d’acquis ont été engrangés, notamment dans les domaines des infrastructures routières, de la santé, de l’éducation, etc. En lançant un appel à tous leurs militantes et militants à voter massivement ce candidat le 22 novembre 2020, OUERMI Ousseni et ses camarades ont gardé fermement l’espoir qu’il prendra toutes les dispositions dès son élection à la tête du pays pour garantir la sécurité aux Burkinabè, qu’il œuvrera à la réconciliation de tous les Burkinabè et enfin, qu’il mettra en place un dispositif efficace de lutte contre les fléaux qui minent la société comme la corruption, l’injustice, le chômage, etc.

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : Des regroupements d’indépendants décident de s’unir au sein d’une coalition"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

15 + un =