Burkina Faso : Projet d’interconnexion ferroviaire Burkina-Ghana

 

Ce jeudi 25 mars 2021, le ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, Vincent Timbindi Dabilgou a tenu une conférence de presse avec le ministre Ghanéen du développement du chemin, John Peter AEWU’S. Ces échanges se sont focalisés sur le projet d’interconnexion ferroviaire Burkina-Ghana, dont les négociations finales sont prévues pour le 30 novembre 2021.

Le ministre a tenu à magnifier la vision intégratrice et panafricaniste du président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré et du président de la république du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo. A l’issue de leurs visites d’amitié et de travail qu’ils ont mutuellement effectuées les 4 et 5 mai 2017 à Ouagadougou et le 17 et 18 septembre 2018 à Accra, les réflexions ont permis la mise en œuvre d’un plan d’actions du projet qui s’en est suivi. Selon le ministre, « le coût du projet est évalué à 4,7 milliard d’euros. » Le 30 novembre 2021, d’après lui, les deux parties vont entamer les négociations finales et dès les premiers trimestres de l’année 2022, les travaux vont proprement commencer.

Par ailleurs, le projet permettra « la création de 30 000 emplois directs, l’amélioration des exportations de minerais vers les ports, l’amélioration de la sécurité et de la sûreté des transports terrestres, la réduction de la pauvreté locale… » a fait savoir Vincent Dabilgou. Cela permettra l’atteinte, en terme d’économie, de la balance commerciale de ces deux pays. Il faut souligner que le budget du projet est assuré par l’Etat ghanéen.

Soyez le premier à commenter sur "Burkina Faso : Projet d’interconnexion ferroviaire Burkina-Ghana"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

seize − 12 =