Burkina : la CCI-BF chez le patron de la Primature

 

Ce mardi 16 février 2021, le Premier ministre Christophe Dabiré a reçu en audience, quelques membres de la Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). Cette visite qui est devenue une coutume, a consisté à échanger sur la vie du secteur privé au Burkina Faso.

Chaque année, les membres de la chambre de commerce et de l’industrie du Burkina effectuent une visite d’échanges à la Primature. Selon le 1er Vice-président de la CCI-BF, Mamady Sanoh, c’est un avantage et un bonheur d’être reçu par le Premier ministre. « Cela est devenu une habitude car il nous reçoit chaque année. », soutient-il. Au cours de cette rencontre, la vie du secteur privé a été au cœur des échanges en l’occurrence, les différents problèmes dont l’institution est confrontée.

Le secteur privé est en résilience à cause de la crise sanitaire qui sévit partout dans le monde. Malgré cette résilience, le secteur privé a pu mener des activités. « Nous avons eu à créer près de 15000 emplois, à investir 175 milliards de francs CFA dans des secteurs d’activité, contrairement à l’année dernière, et à contribuer aussi au budget de l’Etat à près de un (01) milliard », a fait savoir le Vice-président de la CCI-BF. Il a ajouté que le secteur fonctionne en bonne et due forme grâce au soutien du gouvernement, du président du Faso  et du Premier ministre. Il a tenu également à féliciter la reconduction de Christophe Dabiré à la tête de l’exécutif, sans oublier celle de Harouna Kaboré, ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat.

Par ailleurs, Mamady Sanoh a sollicité plus coopération et de soutien de leur ministère de tutelle car « dans certains pays comme les États-Unis, la Russie et même l’Europe, la première réaction de leur gouvernement est de protéger le secteur privé », a-t-il indiqué tout en sollicitant la protection de ce secteur, afin qu’il puisse mieux avancer dans des meilleures conditions .

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : la CCI-BF chez le patron de la Primature"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

trois × un =