Burkina : Le MPC s’aligne derrière Zéphirin Diabré pour la présidentielle de 2020

 

Le parti « Mouvement pour le progrès et le changement (MPC) » démissionne de l’Alliance des partis politiques de la majorité présidentielle (APMP) pour rejoindre le Chef de file de l’opposition (CFOP). Ce choix, selon les premiers responsables du parti, se justifie par le fait que le MPC « ne veut pas être comptable de la descente aux enfers par rapport à la gouvernance du MPP » .

Après avoir adressé une lettre de démission à l’APMP, le MPC (parti crée en 2012) a demandé à adhérer au cadre de concertation du CFOP. Ainsi, le parti (MPC) qui dit avoir lutté contre la modification de l’article 37 et contribué à la chute, par insurrection populaire de l’ancien régime, se retrouve aujourd’hui dans le même camp avec le parti de cet ancien régime. Selon les responsables du parti démissionnaire, ils ont contribué à ce que l’ex parti au pouvoir démissionne mais malheureusement pour eux, certaines personnalités qui étaient dans ce parti sont toujours au pouvoir.

« Nous soutenons le candidat Zéphirin Diabré pour les élections présidentielles du 22 novembre 2020. », a laissé entendre Claude Ouédraogo, président du MPC. Les responsables dudit parti ont affirmé que « la vision politique et la qualité du programme de Zéphirin Diabré sont convaincantes ». La gestion du pouvoir par le MPP est chaotique, d’après Claude Ouédraogo. « Les espoirs de l’insurrection populaire que nous avons espérés voir avec le MPP porté à la tête du pays, ont été écrasés dans la pire gouvernance que notre pays ait connue. », a-t-il soutenu.

Environ Cinq (05) ans derrière le MPP, c’est maintenant à l’aube des élections couplées (présidentielle et législatives), que le MPC a décidé de quitter l’alliance.

« Nous, on se disait que le parti au pouvoir allait venir en aide aux peuples. Malheureusement, on se rend compte que non. Lorsque tu épouses une femme, vis pendant 05 ans avec elle et que tu arrives à divorcer de cette femme là, je pense qu’il y a aussi des choses qu’il faut accepter. Et nous l’acceptons, nous demandons pardon.» a expliqué Claude Ouédraogo pour justifier leur démission.

Pourtant dans une alliance, chaque partie prenante est généralement appelée à faire des propositions, en vue de renforcer l’union et éviter le chaos. A la question de savoir des exemples de propositions faites par le MPC à l’endroit de l’APMP ou du MPP pour éviter ce qu’ils ont appelé le « chaos » et qui n’ont pas été prises en compte, Claude Ouédraogo a essayé d’apporter des éléments de réponse. « Je crois que vous aurez le temps de fouiller avec l’APMP parce que si aujourd’hui nous le disons ici, vous pouvez ne pas croire », a-t-il laissé entendre et d’ajouter : « on ne vous cache pas des choses. Vous avez tous les moyens pour fouiller. Donc cherchez et revenez nous en parler ».

 

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : Le MPC s’aligne derrière Zéphirin Diabré pour la présidentielle de 2020"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

neuf − trois =