Ce monument qui fait la fierté de l’architecte burkinabè

 

Dans le quartier Wemtenga de Ouagadougou, est niché un rond-point qui fait l’intersection entre la rue 29.13 et 29.38. Sur ce rond-point, est construit un monument fait d’un ensemble de béton : c’est le monument de l’architecte.

Le monument de l’architecte est un monument sous forme d’un Cristal de béton. Cet ouvrage d’architecture qui a été mis en place par l’Ordre des architectes du Burkina (OAB) est témoin de la solidarité qui existe entre les architectes du Burkina Faso. La particularité de cette œuvre est que c’est le tout premier monument qui a été dessiné par des architectes burkinabè de A jusqu’à Z. Aussi, il est financé par l’OAB et ses partenaires.

Deux (02) ans, c’est le temps mis pour la construction du monument de l’architecte. En effet, la pause de la première pierre s’est tenue en janvier 2019. C’est une sorte de brochette de blocs de béton qui sont superposés les uns sur les autres grâce à « l’âme » sans aucun appui autour. En terme architectural, “l’âme“ selon le dictionnaire Larousse, est la pièce de fer ronde ou carrée dont on arme l’intérieur d’une colonne creuse, pour en augmenter la stabilité. C’est l’élément central qui tient les différents paliers et qui fait l’équilibre. Chaque béton ou chaque élément est différent de l’autre, donc unique en son genre. Ils ont tous une taille et une rotation différentes. Ce qui, naturellement, facilite son équilibre autour de l’âme. Sous chaque palier, il y a de la lumière qui s’allume. La beauté du monument des architectes se fait facilement observée la nuit. En effet, cette lumière qui apparait, forme les couleurs du drapeau national ; c’est-à-dire le rouge, le jaune et le vert. K F Préfabriqué du Faso, ENERLEC et DECOMAT sont les trois gros partenaires dans la mise en œuvre du monument de l’architecte. Entre le poids des bétons, l’âme et les lumières intégrées, ce monument est preuve de l’équilibre de la nature, la complémentarité entre l’homme et la femme, les ondes positives et celles négatives.

A quelques kilomètres du monument, on ne peut s’empêcher de le contempler. La science du beau dans la nature et dans l’art, fait de l’ouvrage un grand chef d’œuvre artistique qui montre que les architectes sont aussi des techniciens. L’inauguration du monument de l’architecte est prévue se tenir le 03 février 2021 lors de la commémoration de la 5ème édition de la semaine de l’architecte.

La construction du monument a permis, selon les commerçants de la zone, de diminuer le nombre d’accidents sur la route. Abdoulaye est un vendeur de chaussures juste en face du monument. D’après son propos, il n’y a pratiquement plus d’accident. Cependant, ce commerçant s’attendait à ce qu’on colore le monument ou à ce qu’on mette du carreau pour le rendre plus joli pendant la journée. A l’en croire, c’est la nuit que le monument est très joli, surtout quand il est allumé. Si Abdoulaye pense qu’il faut le peinturer, Abdoul Latif, son voisin vendeur d’objets pour enfants, trouve qu’il est joli et c’est bon qu’il n’y ait pas retouche.

Pour l’histoire, le plan du monument de l’architecte a fait l’objet d’une compétition au niveau des étudiants de l’école d’architecture et d’urbanisme de Lomé. L’idée créative est d’empiler des éléments préfabriqués en usant d’une enveloppe inspirée par le Cristal de roche et de faire un retro-éclairage aux couleurs du drapeau du Burkina Faso. C’est le projet de Ouédraogo Kévin Olivier de Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU) qui a été retenu. Le monument de l’architecte est la preuve que les architectes burkinabè peuvent faire des merveilles pour leur Nation.

Vidéo : IMG_6163

Soyez le premier à commenter sur "Ce monument qui fait la fierté de l’architecte burkinabè"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

trois × 1 =