Congrès du SYNATEL: Les acteurs de la télécommunication réfléchissent sur la dégradation du dialogue social

 

Ce jeudi 8 avril 2021, s’ouvre le XIXe congrès ordinaire du Syndicat national des télécommunications (SYNATEL). Cette rencontre qui réunit différents acteurs de la télécommunication s’étend sur trois jours.

« Le SYNATEL face aux bouleversements du secteur de l’économie numérique dans un contexte de dégradation du dialogue social et de remise en cause des libertés : enjeux, défis, bilan et perspectives en vue du repositionnement et du renforcement de notre organisation », est le thème choisi par le syndicat pour ce congrès ordinaire qui se tient du 8 au 10 avril 2021 à la bourse du travail. Ce congrès s’inscrit dans une double crise que connait le pays notamment la crise sécuritaire et la crise sanitaire. En plus de ces crises, des répressions contre les organisations syndicales, les atteintes graves aux libertés syndicales, le non-respect des engagements pris par le gouvernement, la remise en cause du dialogue social, sont aussi notés. Pour le Secrétaire général du SYNATEL, Souleymane So, « le gouvernement exploite le contexte de la pandémie pour faire reculer les libertés démocratiques dans notre pays ». Le thème du congrès découle ainsi de toutes ces observations et permettra de faire l’analyse de la situation.

« Nous attendons de ce congrès, une analyse du thème et que nous voyons toutes les mutations qu’il y a dans le secteur. Quelles conséquences ces mutations ont sur le travail ? L’analyse va porter sur les crises sociales, la rupture du dialogue et le refus du dialogue. Nous allons analyser la situation et dégager des pistes de solutions », confie le secrétaire général sur les attentes du congrès. « Le congrès va dégager une plateforme revendicative, des recommandations et prendre des résolutions », poursuit-il. Au cours de ce congrès, un bureau national va être mis en place et va s’atteler à des négociations qui vont conduire à des grandes luttes.

Les libertés sont fondamentales pour un syndicat et « sans liberté syndicale, on ne peut pas parler de dialogue. C’est fondamental qu’on se batte pour restaurer les libertés syndicales acquises par le combat. Les conventions ratifiées doivent être respectées. Le dialogue et la négociation sont les armes du syndicat et doivent être reconnus », laisse entendre monsieur So.

Moment important de leur organisation, le secrétaire général du SYNATEL invite les participants à mettre à profit ce temps de réflexion collective « pour analyser au mieux le contexte, le sens de bouleversement en œuvre dans notre société et singulièrement dans notre secteur d’activité, et en déduire la stratégie la plus efficace pour un repositionnement de notre organisation SYANATEL ».

Soyez le premier à commenter sur "Congrès du SYNATEL: Les acteurs de la télécommunication réfléchissent sur la dégradation du dialogue social"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

seize + dix-neuf =