Conseil interreligieux : Les leaders religieux invités à une remobilisation contre la Covid 19

 

Ce jeudi 18 février 2021, s’est tenue à Ouagadougou la journée de concertation des communautés religieuses. Elle découle de l’initiative de la coordination nationale du Conseil interreligieux pour la paix au Burkina Faso (CIRP). C’est une occasion pour les différentes confessions religieuses du Burkina Faso de réfléchir sur la situation sanitaire et sécuritaire du pays.

Le Conseil interreligieux pour la paix au Burkina Faso (CIRP) a ouvert la journée de concertation des communautés religieuses. « La construction de la paix à l’épreuve de la Covid 19 : le rôle des leaders religieux » est le thème choisi pour cette rencontre qui a réuni les différentes confessions religieuses du Burkina au sein de la salle de conférence de la Fédération des Églises et missions évangéliques (FEME). Cette journée s’inscrit dans les activités du CIRP qui permettra de réveiller l’élan qu’ils ont lancé en juillet 2019 car aucune activité n’a pu se dérouler au conseil à cause de la crise sanitaire.

Pasteur Henri Yé, Président du conseil d’orientation

Le 27 juillet 2019, des leaders religieux ont été désignés pour conseiller la coordination nationale provisoire mise en place depuis juillet 2019. Ce conseil d’orientation regroupe les différentes confessions religieuses. C’est à cet effet que cette journée a été instaurée dans le but de présenter les différentes actions qui ont été menées et les perspectives seront menées à l’avenir par le CIRP. Au nom de tous les membres du conseil d’orientation, le pasteur Henri Yé, président du conseil d’orientation, a tenu à féliciter la coordination et les réseaux des jeunes et des femmes pour les actions menées. Le bilan des activités de la coordination et celui des réseaux des jeunes et des femmes seront présentés au cours de cette cérémonie. Selon le président, une coordination permanente sera également mise en place. L’occasion a été donnée au pasteur Yé d’inviter les leaders religieux à « toujours enseigner la paix, la tolérance mutuelle, le vivre ensemble, la cohabitation pacifique, la citoyenneté responsable».

Le Burkina Faso est un bel exemple pour l’acceptation des communautés religieuses mais certaines tensions naissent. Pour l’Iman Alidou Ilboudo, coordinateur provisoire du CIRP et président du comité d’organisation de cette présente journée, « il est temps pour nous de nous concerter pour voir qu’est ce qu’on peut faire pour préserver la quiétude qui était un héritage commun au lieu de laisser se détériorer ce patrimoine ». Le coordinateur national a, par ailleurs, déploré la concentration du réseau des femmes et des jeunes à Ouagadougou sans aucune représentation dans les autres régions. Il a lancé un appel aux responsables afin d’étendre ces réseaux dans d’autres régions ou provinces.

Iman Alidou Ilboudo, Coordinateur national

Dans la lutte contre la Covid 19, la coordination a mené des activités à travers la mise en place des messages de sensibilisation audio et textuelle mais aussi d’une déclaration pour remobiliser les leaders religieux dans la lutte contre la Covid 19. Selon l’Iman Alidou Ilboudo « cette déclaration consiste à mobiliser les leaders religieux pour qu’ils s’impliquent davantage dans la question de la propagation communautaire de la Covid 19. Les lieux de cultes regroupent assez de fidèles et doivent être un endroit pour passer les messages » . Il a déploré « les messages complotistes » qui existent autour de la maladie et qui tentent à la nier, et a invité les leaders religieux à s’en démarquer. Pour lui, « il y a comme une lassitude qui s’est installée. Il est temps pour nous de leur rappeler cela. Nous avons ramené les messages avec des citations religieuses basées sur le coran, sur la bible pour mieux amener le fidèle au respect de ces barrières ».

La coordination nationale dans leur déclaration, a fait un bilan sur la crise sanitaire qui sévit depuis le 9 mars 2020 au Burkina Faso. Pour elle, « depuis le mois de juillet, avec la réouverture des frontières aériennes et l’allègement des mesures un peu partout dans le monde, très peu de personnes respectent maintenant les mesures ». La précampagne, la campagne électorale, la période de froid ont entrainé une hausse des cas actifs entrainant une deuxième vague de contamination. Mais cette deuxième vague est nettement en baisse depuis deux semaines. Pour la coordination, la sensibilisation doit se poursuivre et même être renforcée avec une implication totale des leaders religieux. Plusieurs stratégies ont été élaborées par la coordination. Elle a invité les leaders religieux à se remobiliser dans la lutte contre la maladie, et les fidèles à l’observation et au respect des mesures barrières sur les lieux de cultes. La création des relais communautaires pour la sensibilisation sera mise en place.

Photo de famille des participants

 

Soyez le premier à commenter sur "Conseil interreligieux : Les leaders religieux invités à une remobilisation contre la Covid 19"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

15 − 10 =