Coopération Burkina – Union européenne : Plus de 24 milliards mis dans les domaines de l’énergie et de l’urbanisme

 

L’Union européenne, à travers la Banque européenne d’investissement (BEI) met au total 38 millions d’euros, soit vingt-quatre-milliards-neuf-cent-vingt-six millions trois-cent-soixante-six-mille (24 926 366 000) francs CFA à la disposition du Burkina Faso pour l’accompagner dans ses efforts de développement dans les domaines de l’énergie et de l’urbanisme. En effet, la signature des documents a eu lieu ce jeudi 28 janvier 2021 à Ouagadougou.

Le Ministre de l’Economie, des finances et du développement, Lassané Kaboré et le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Béouindé d’une part, et l’Ambassadeur, Chef de délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, Wolfram Vetter et le Vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), Ambroise Fayolle, d’autre part, ont précédé ce jeudi matin à la signature de deux documents.

Il s’agit premièrement d’une « Déclaration de signature » de l’avenant au contrat de financement de la centrale solaire de Zagtouli entre la partie nationale représentée par le ministre de l’Economie, des finances et du développement et la partie européenne représentée par l’Ambassadeur, Chef de délégation de l’Union européenne au Burkina Faso et le Vice-président de la BEI.

Et deuxièmement, d’un accord de projet relatif au contrat de financement du projet « Assainissement et drainage de Ouagadougou » entre la parie nationale représentée par le ministre de l’Economie, des finances et du développement et le maire de la commune de Ouagadougou, et la partie européenne représentée par le Vice-président de la BEI.

Il noter que l’avenant au contrat de financement de la centrale solaire de Zagtouli a un montant de 23 millions d’euros et est destiné à augmenter la capacité de production de la centrale de 33 à 50 MW. Quant au projet « Assainissement et Drainage de Ouagadougou » , son coût global est de 39 millions d’euros dont 15 millions d’euros financés par un prêt de la BEI, obtenu par le contrat de financement n°92629-Separis-2020-0098.

« Assainissement et Drainage de Ouagadougou » signé le 17 novembre 2020 à Ouagadougou et le 27 novembre 2020 à Luxembourg, consistera au drainage des eaux pluviales contre les inondations, en accompagnement des mesures de réaménagement urbain pour le développement et la soutenabilité de la ville de Ouagadougou.

Par ailleurs, la signature de ces documents vient confirmer une fois de plus, la vitalité de la coopération entre l’Union européenne et le Burkina Faso.

 

Soyez le premier à commenter sur "Coopération Burkina – Union européenne : Plus de 24 milliards mis dans les domaines de l’énergie et de l’urbanisme"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

13 + 10 =