Droit de l’Homme: La CNDH met en ligne un numéro gratuit

 

La Commission nationale des droits humains (CNDH) du Burkina Faso a innové dans ses attributions. Désormais, un site web et un numéro vert sont mis à la disposition des victimes et aussi aux témoins de violation des droits humains. Ce dispositif permettra à la structure de mieux encadrer sa mission et d’être plus efficace dans la protection des droits humains.

80 00 12 94, c’est le numéro vert auquel la CNDH est joignable. Ce, dans le soucis de se rapprocher des populations, de rendre ses actions plus visibles et de faciliter sa saisine par les porteurs de réclamation. La cérémonie de lancement officiel du site web et du numéro vert s’est tenue dans l’après-midi du mercredi 31 mars 2021 à Ouagadougou. La création de ce site internet et de ce numéro participe à l’opérationnalisation de l’institution parce que la CNDH doit couvrir tout le territoire national burkinabè. Quoi de plus normal que d’offrir un espace d’expression à toutes ces personnes victimes de violation des droits humains.

« Saisissant l’opportunité qu’offrent les TIC, notre institution a pris le pari de faire du site web un outil pour informer sur ses activités, les résultats de ses interventions et offrir aux usagers, un moyen de saisir la commission pour toute allégation de violation de droits humains, ce qui améliorera certainement la mise en œuvre de ses attributions et renforcera sa visibilité sur le terrain de la quête de l’effectivité des droits humains« , a laissé entendre le président de la CNDH, Kalifa Rodrigue. La création de ces outils informatiques rentre dans le cadre de la volonté de la commission d’être plus proche des populations. Pour rassurer l’opinion publique, Kalifa Rodrigue Namoano a indiqué que les plaintes reçues par la CNDH sont vérifiées et traitées de façon confidentielle. Le président de la commission pense qu’il ne faut pas se laisser emporter par moment, par certaines dénonciations qui ne sont pas forcement fondées. Il n’a pas manqué d’inviter les burkinabè à l’utilisation responsable du site et surtout du numéro vert qui est mis à leur disposition.

L’Union européenne (UE) fait partie des partenaires qui ont rendu effectif l’avènement du site internet et du numéro vert. Selon son ambassadeur Wolfram Vetter, la protection des droits humains est une priorité. Le respect des droits humains constitue un facteur de stabilité politique nécessaire à toute action du développement pour lequel l’UE est à côté du Burkina Faso. C’est pour lui l’une des raisons pour lesquelles l’UE a accepté soutenir la CNDH dans la mise en œuvre de ses missions. « Le lancement de ce site web et du numéro vert est un pas très important et l’UE est contente de faire partie de cette aventure.« , a indiqué Wolfram Vetter.

Soyez le premier à commenter sur "Droit de l’Homme: La CNDH met en ligne un numéro gratuit"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × cinq =