Éducation : Le Burkina Faso à la tête de l’international des parents d’élèves (IPE)

Hector Ardent R. K. Ouédraogo a été élu président de l’International des parents d’élèves (IPE). En effet, L’Union nationale des associations des parents d’élèves du post primaire, du secondaire et du supérieur du Burkina (UNAPES-B) était en mission à Dakar. Il était question de participer au congrès constitutif  de l’Internationale des parents d’élèves (IPE) qui s’est tenu le samedi 27 mars 2021 à Dakar au Sénégal.

Le Burkina Faso à l’honneur. Parmi une dizaine de pays à la candidature de la présidence de l’international des parents d’élèves, c’est le Burkina Faso qui a été choisi pour conduire cette structure pour un mandat de 2 années non renouvelable. Au nombre de 5 personnes, la délégation de l’UNAPES-B avec à sa tête son président Hector Ardent Ouédraogo est rentrée cet après-midi à Ouagadougou et a été accueillie par des Hommes de médias à l’aéroport international de Ouagadougou. « Notre mission sera de fédérer toutes les associations des parents d’élèves afin que l’école publique soit bien connue, que le rôle fondamental des parents d’élèves dans le système éducatif soit connu dans chaque pays à travers le monde. », A laissé entendre le nouveau président de l’International des parents d’élèves. Et puisque l’éducation est le socle de développement de tout pays, Hector Ardent Ouédraogo pense que chaque pays doit travailler à faire de l’éducation la chose la plus essentielle.  Des pays comme la France, les États Unis d’Amérique, l’Argentine, la Colombie, Le Maroc, la République Démocratique du Congo et bien d’autres étaient candidats pour le poste de la présidence de l’IPE. c’est finalement le Burkina Faso qui sort la tête haute. A en croire le président, 23 pays ont pris part au congrès à Dakar et plus de 40 autres pays en distancielle.

Monsieur Ouédraogo a souligner que leur rôle en tant que faitière internationale « est de faire un plaidoyer auprès des différents Chef d’États des pays pour que les élèves puissent avoir une bonne orientation et avoir de meilleures conditions de vie et d’études afin de pouvoir démarrer et boucler leur cursus universitaires. » Il n’a pas manqué de remercier tout les acteurs qui sont intervenus dans le sens de faciliter cette mission qui fut un succès.

Soyez le premier à commenter sur "Éducation : Le Burkina Faso à la tête de l’international des parents d’élèves (IPE)"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

11 + 8 =