EDUCATION NATIONALE : LE MASQUE OBLIGATOIRE A PARTIR DU 20 OCTOBRE 2020

 

Le Conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 7 octobre 2020, sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Dans son compte-rendu succinct, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a noté que le Conseil des ministres a notamment évoqué la question de la maladie à Coronavirus dans le milieu éducatif.

A entendre le porte-parole du gouvernement, le point a été fait sur la production des masques au profit des élèves et il ressort qu’à la date du 28 septembre 2020, la totalité de ces masques a été confectionnée. Et que, ajoute-il, tous les élèves devraient donc en bénéficier. « A partir du 20 octobre prochain, le masque leur sera obligatoire pour avoir accès aux salles de classes », prévient ensuite le porte-parole du gouvernement.

Par ailleurs, à la date du 30 septembre 2020, 2397 écoles primaires, post-primaires et secondaires sont fermées du fait de la situation sécuritaire.

Toutefois, il est à noter qu’au moins 200 écoles jadis fermées ont été rouvertes depuis le mois de mars 2020.

Pour ce qui est des manuels scolaires au post-primaire et secondaire dans l’enseignement public, la couverture selon le ratio de distribution se situe à 93,23% alors qu’il est de l’ordre de 15,45 % dans l’enseignement privé.

La destruction de la mosquée de Pazani a aussi fait l’objet des débats lors de ce Conseil des ministres. Pour Rémis Dandjinou, le Conseil a désapprouvé la destruction d’un lieu de culte et engagé des procédures afin que les titres de propriété de la parcelle reviennent à l’Etat.

Aussi, le porte-parole du gouvernement a réitéré son appel à la retenue et à la responsabilité individuelle et collective des protagonistes afin de préserver la paix et la cohésion sociale qui ont toujours existé entre les Burkinabè.

Pour finir, le porte-parole du gouvernement a déploré la survenue d’un accident dans la ville de Bouaké en république de Côte d’Ivoire qui a coûté la vie à 18 personnes, tous des Burkinabè.

Dans cette douloureuse circonstance, le gouvernement, à travers son porte-parole, a présenté ses sincères condoléances aux familles éplorées et souhaité un prompt rétablissement aux trois blessés enregistrés.

DCPM/Ministère de la Communication
et des relations avec le parlement

 

Soyez le premier à commenter sur "EDUCATION NATIONALE : LE MASQUE OBLIGATOIRE A PARTIR DU 20 OCTOBRE 2020"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

4 × quatre =