Élection à la CENI : L’Opposition politique reste ferme sur sa récusation

 

Dans l’après-midi du mercredi 14 juillet 2021, le Chef de file de l’Opposition politique a animé une conférence de presse à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre avec les hommes de médias a été de faire une lecture sur la situation qui prévaut en relation avec l’élection du nouveau bureau de la CENI.

Le 12 juillet 2021, le Chef de file de l’opposition a adressé une correspondance au ministre en charge de l’administration territoriale pour une récusation face à la désignation de Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo, Sao Naaba comme représentant des OSC, en l’occurrence celui de la chefferie coutumière pour siéger parmi les composantes de la CENI. Selon le CFOP « monsieur Bonaventure D. Ouédraogo a fait preuve d’engagement politique avéré en faveur des candidats du parti au pouvoir au cours de la récente consultation électorale. Toute chose qui créera dangereusement un déséquilibre au profit de la composante politique de la majorité », a expliqué Alain Zoubga. C’est pourquoi, l’opposition remet en cause ce choix qui jouera sur « le principe d’indépendance et d’impartialité de l’organe chargé de l’organisation des élections », a-t-il poursuivi. Pour eux, le président de la CENI doit provenir de la société civile, selon l’article 10 du code électoral. « Tout autre représentant de la société civile reconnu engagé et manifestement partisan, choisi parmi les cinq membres, sera récusé comme monsieur Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo », a confié monsieur Zoubga.

« Nous avons humblement et respectueusement demandé à la chefferie coutumière de procéder au changement parce qu’on a beaucoup de chefs coutumiers. Je respecte la chefferie coutumière, nous n’oserons pas manquer de respect à la chefferie coutumière. Elle a beaucoup apporté à la cohésion sociale dans notre pays. Nous souhaitons bénéficier de son expérience et de sa sagesse dans le choix du commissaire. Mais que l’on ne nous présente pas un commissaire MPP », a déclaré le président du CFOP, Eddie Komboïgo.

L’opposition souhaite une CENI consensuelle et impartiale, et interpelle la chefferie coutumière « à reconsidérer la désignation de ce représentant en tant qu’élément de la société civile en vue de préserver la neutralité et l’impartialité de ladite composante » car « à défaut d’un remplacement de monsieur Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo, les commissaires de la composante opposition politique ne siègeront pas à la CENI », a laissé entendre monsieur Zougba.

Le Chef de file de l’opposition politique a par ailleurs rassuré qu’il ne saisira pas les tribunaux contre la chefferie coutumière. « Nous pensons que c’est une question politique qui doit être réglée politiquement. Trouvez-nous un chef coutumier apolitique, arbitre pour venir se présenter. Et si vous voulez qu’on le vote comme président, nos cinq commissaires voteront et la cohésion reviendra », a confié Eddy Komboïgo.

 

Soyez le premier à commenter sur "Élection à la CENI : L’Opposition politique reste ferme sur sa récusation"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

un × 2 =