Histoire scientifique et organisationnelle de la recherche agricole burkinabè : lancement du tout premier ouvrage

 

Le lancement d’un premier ouvrage sur l’histoire scientifique et organisationnelle de la recherche agricole burkinabè, s’est tenu dans l’après-midi de ce mardi 13 janvier 2021 à Ouagadougou. Il s’agit notamment de l’œuvre intitulée : « Recherche scientifique et progression de la culture du Niébé au Burkina Faso (1970-2020) » .

Cet ouvrage de 227 pages, paru aux Editions L’Harmattan le 07 novembre 2020, est structuré en neuf (09) chapitres. Il contient 05 annexes, 16 tableaux, 04 schémas, 07 graphiques, 03 cartes, et 73 références bibliographiques. Cette œuvre de trois chercheurs chevronnés dans la promotion de la culture du Niébé au Burkina Faso et dans le monde, permet aux lecteurs, entre autres, de s’informer sur l’évolution du cadre institutionnel dans lequel les activités de recherche sur les légumineuses à graines dont le Niébé, ont été et sont conduites. Aussi, de comprendre les choix stratégiques et méthodologiques qui ont guidé les thématiques de recherche sur le Niébé.

Par ailleurs, les docteurs Dieudonné Ilboudo, sociologue, chercheur et conseiller technique au Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation ; Benoît Joseph Batieno, agronome, chercheur et sélectionneur Niébé au programme Oléo-Protéagineux de l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles du Burkina Faso (INERA) et Jean Baptiste Tignegre, agronome et sélectionneur au World Vegetable Center de Bamako au Mali, les auteurs de l’ouvrage, tout en manifestant leur reconnaissance aux institutions nationales, sous régionales et internationales, ont rendu hommage aux nombreux autres acteurs de la recherche en général et de la recherche sur le Niébé au Burkina Faso.

L’ouvrage préfacé par Dr Hamidou Traoré, Directeur de recherche en malherbologie, Directeur de l’INERA, rend un hommage bien mérité à Dr Issa Drabo décédé le 14 décembre 2016 quelques années après son départ à la retraite. Il faut souligner que cette œuvre lui est dédiée et reconnait, à ce premier sélectionneur Niébé de l’INERA et même du Burkina Faso, son immense contribution à la génération et à la diffusion des connaissances et innovations technologiques sur cette légumineuse à graines qu’est le Niébé au Burkina Faso. D’ailleurs pour perpétuer son nom, une variété de Niébé a été baptisée « Issa-Sosso » .

Ce qui a vraiment été à la base de l’initiative pour rédiger ce document, selon l’un des auteurs qu’est Benoît Joseph Batieno, c’est de regrouper beaucoup d’informations sur le Niébé (des informations qui existent mais un peu dispersées et non consignées dans un certain nombre de documents) au sein d’un ouvrage. Et en même temps, rendre hommage aux premiers prédécesseurs qui ont travaillé sur la culture, tout en mettant les gens au même niveau d’information.

En résumé, cet ouvrage fait l’économie de la recherche sur le Niébé au Burkina Faso sur les cinquante dernières années. Il fait ressortir ce que la production du Niébé doit à la recherche agricole qui s’est organisée autour de cette culture. L’Afrique des savanes, qui est la zone d’origine de cette légumineuse à graines, reste la première région de grande production au monde. Avec près de 10% de la production mondiale de Niébé, le Burkina Faso, troisième producteur, a encore des potentialités importantes lui permettant d’accroître la production nationale. Pourtant, le niébé n’a pas toujours eu bonne presse. Bien que « sacré et aimé des génies », le Niébé était une culture mineure autrefois délaissée aux femmes et aux hommes célibataires. Le Niébé permet des plats populaires abordables chez les citadins. Les efforts acharnés des chercheurs sur la culture du Niébé en ont fait une niche commerciale et écologique. Longtemps considérée comme une activité lucrative dévolue aux femmes, la culture du Niébé est de plus en plus sujette à un accaparement par les hommes.

NB : le livre coûte 15000 francs CFA.

 

Soyez le premier à commenter sur "Histoire scientifique et organisationnelle de la recherche agricole burkinabè : lancement du tout premier ouvrage"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

2 × 2 =