Humour: El Hadji Cliachi investi président du Sounôgôland

Le samedi 28 novembre 2020, « voter pour moi » a investi le candidat élu président. A l’issue des élections présidentielle tenu le 20 novembre 2020, avec sa formule magique de « cristaux de menthe », El Hadji Cliachi a réussi a se faire élire dès le premier tour. Le rôle de l’élu sera de rassembler les jeunes humoristes à bosser ensemble pour apporter du tonus au monde humoristique du pays.

 

La république de Sounôgôland a un nouveau président. Il s’agit de El Hadji Cliachi. Il a promis soutenir les humoristes et de travailler avec eux pour qu’ensemble ils puissent pousser très loin l’humour de la patrie. « Mon rôle sera de rassembler les jeunes qui viennent derrière nous. essayer de leur montrer que c’est le travail qui paie. », a laissé entendre le président Cliachi.

Ils étaient nombreux à vouloir la place de Philo, à l’état civile Philomène Nanema, la présidente sortante. Les plus percutantes ont été Sat télécom et Mouna. En effet, Sada Sanfo allias Sat télécom est venu à la deuxième place et est par conséquent le Chef de file de l’opposition. Mouna Ouédraogo allias Mouna du « Mouvement partageons tout » a occupé la troisième place. Selon le nouveau chef de file de l’opposition Sat télécom du Parti pour la promotion du partage de pain pour la paix dans le pays (PPPPPPPP), s’il n’a pas été élu, c’est parce que les gens sont gâté. « sinon quand même. Qu’est-ce que cristaux de menthe a à offrir au PPPPPPPP ? » s’interroge le Chef de file de l’opposition et d’ajouter, « en tant qu’opposant, je vais surveiller le président. Déjà qu’il ne comprend pas bien le français. Je reviendrai en force après son mandat pour le renverser. »

Quand à Mouna, elle ne sait pas ce qui n’a pas marché pour qu’elle soit placé troisième, elle qui visait le fauteuil présidentiel. « Pour une simple histoire de cristaux de menthe, les gens ne m’ont pas voté. « Le Mouvement partageons tout » était le meilleur choix que les habitants de Sounôgô land. Néanmoins, je reste convaincu que son mandat va être serré pour lui. », a soutenu celle occupante de la troisième place.

Le plus important dans cette activité humoristique, c’est la philosophie qui se cache derrière tout ça. En effet, c’est l’exemple parfait d’élections apaisées au Burkina Faso.  Faire comprendre au Burkinabè à travers cette deuxième édition de « voter pour moi » que le champ politique n’est pas un terrain de guerre, qu’ensemble l’on peut battir cette Nation bien meilleure, sans guerre dans la paix et la cohésion. « C’est pour permettre à nos populations et nos politiciens de mener une élection apaisée et c’est ce qui a été fait… nous avons anticipé en organisant pour nous le 20 novembre et les élections étaient prévues pour le 22 novembre. On a eu quelques sueurs froides parce que des gens pensaient qu’il y aurai marche, mais déjà comme au Sounôgôland on a déjà apporter ce bol d’oxygène humoristique les gens ont compris qu’il nous faut des élections apaisées, qu’il fallait accepter aller voter. je pense que nous avons atteint notre objectif dans l’organisation de cette activité. », a expliqué Bayili Jean Aimé allias  Bâbênda ou Jhones qui fait parti du comité d’organisation. Selon lui, cette organisation a eu comme difficulté majeure la communication. Rem-dôgo qui a accueilli cette deuxième édition n’était pas plein pour l’investiture du président élu au soir du 20 novembre 2020. Cependant, c’est un publique qui sort satisfait de la prestation des humoristes et c’est cela le plus important.

Soyez le premier à commenter sur "Humour: El Hadji Cliachi investi président du Sounôgôland"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

un × un =