JIA : Le Burkina réfléchit sur une alphabétisation de qualité en situation d’urgence

 

Le 12 octobre marque la journée internationale de l’alphabétisation. A l’instar d’autres pays du monde, le Burkina Faso célèbre cette journée à travers le ministère en charge de l’éducation nationale. Le thème retenu sur le plan international est « l’alphabétisation et son enseignement pendant et après la crise de la covid-19 : rôle des éducateurs et évolution des pédagogiques. »

Cette journée internationale est spéciale car elle intervient pendant cette pandémie mondiale qui a gravement fragilisé le système scolaire du monde. En effet, la maladie à coronavirus a mis en lumière le manque de préparation des systèmes éducatifs. Cette journée mondiale célébrant l’alphabétisation, met en avant le rôle des éducateurs et l’évolution des pédagogies en termes de réponse à l’impact négatif de la pandémie dans de nombreux pays, sur les programmes d’alphabétisation et de formation des adolescents, des jeunes et des adultes qui n’ont pas ou ont peu de compétences en lecture et en écriture.

Selon le ministre burkinabè de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Stanislas Ouaro, le thème mondial qui a été choisi « constitue un rappel de la nécessité de l’éducation, de l’alphabétisation dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie et permet, par ailleurs, de mettre en évidence l’impact de la crise de la Covid-19 non seulement sur les acteurs de l’alphabétisation mais aussi sur les enseignements et les apprentissages ».

« Comment assurer une alphabétisation de qualité en situation d’urgence ? », c’est le thème que le gouvernement burkinabè a retenu pour la célébration interne de cette journée. A cet effet, le ministre explique que c’est une opportunité de réfléchir et de discuter de la façon dont il est possible de recourir à des pédagogies d’enseignement innovantes et efficaces dans les programmes d’alphabétisation, face à la pandémie et au-delà, dans toutes les situations d’urgence.

A l’en croire, les centres d’alphabétisation font face à la deuxième crise qui est la crise sécuritaire. « Depuis cette crise, nous avons développé une stratégie de scolarisation des élèves dans les zones à forts défis sécuritaires. Nous avons adapté en tenant compte du contexte de crise sanitaire, de fronde sociale et de crise sécuritaire pour adopter une stratégie nationale d’éducation en situation d’urgence. C’est toutes ces initiatives que nous avons déroulées en lien avec la crise sécuritaire, qui ont permis qu’on soit plus résilient face à la Covid-19. », a-t-il soutenu tout en rassurant que l’alphabétisation et l’éducation non formelles sont prises en compte dans cette stratégie nationale de l’éducation en situation d’urgence, qui a été adoptée il y a quelques semaines.

Soyez le premier à commenter sur "JIA : Le Burkina réfléchit sur une alphabétisation de qualité en situation d’urgence"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

quatre × un =