Journée mondiale de l’alimentation : Cultiver, nourrir, préserver. Ensemble, agir pour l’avenir

 

À l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation, le ministère de l’agriculture et de l’aménagement hydro-agricole a organisé un panel, le jeudi 15 octobre 2020 à Dédougou. L’occasion a été donnée aux panélistes et communicateurs, de situer l’état de l’alimentation et de l’agriculture tout en dégageant des perspectives pour un meilleur avenir de ce secteur.

« Cultiver, nourrir, préserver. Ensemble, agir pour l’avenir » , c’est le thème autour duquel s’est déroulé le panel. Cultiver, nourrir et préserver, indiquent les sujets qui ont été abordés lors des communications. Pendant plus de 3h, les acteurs du monde de l’alimentation, de l’agriculture ont pu s’imprégner des réalités de ce secteur. Par exemple, concernant l’alimentation, seulement 5% de la population respecte la consommation des fruits. Au vu de la communication sur l’alimentation, il s’avère que la question de l’aliment n’est plus sectorielle mais plutôt une question intégrée.

Selon le secrétaire général du ministère de l’agriculture, Lamourdia Thiombiano, il était question de sensibiliser un large public sur la question de la production, la concertation, la préservation, la bonne nutrition et comment agir ensemble pour sauvegarder le secteur agricole de façon à ce qu’il soit productif dans la durée, et pouvoir donner des produits de qualité. « Cette sensibilisation est importante, parce que beaucoup de participants sont de différentes origines (des gens d’organisation internationale, des étudiants, des investisseurs, des acteurs de différents ministères etc.) Dans cette diversité, chacun connaît le rôle qu’il peut jouer pour qu’on puisse agir ensemble pour un meilleur avenir » , a-t-il laissé entendre. Au regard de l’engouement de la jeunesse, pour lui, l’on peut s’attendre à un avenir rose. Cependant, il a estimé qu’il faut une plus forte implication des jeunes pour relever le défi.  « L’Afrique mendie avec un bol en or. C’est-à-dire que nous ne sommes pas encore conscients des potentialités que nous avons » , a soutenu le Secrétaire général.

« La jeunesse est très importante au niveau des exportations agricoles. Nos exportations agricoles sont en train de se rajeunir car de plus en plus, des jeunes sont responsables de ces exportations. C’est une jeunesse formée et outillée sur la question des nouvelles technologies de l’information que l’on peut utiliser. Étant des acteurs de ces exportations tout en ayant un potentiel en terme de connaissance et de capacité avec l’évolution actuelle, nous pensons qu’ils peuvent jouer un important rôle dans la transformation structurelle de notre agriculture » , a expliqué le modérateur du panel, Dr Zonou, secrétaire général du centre agricole polyvalent de Matourcou. L’espoir est donc placé sur les jeunes qui devraient mieux s’intéresser à l’agriculture.

Traoré est directeur de la communication des relations publiques du programme national du volontariat du Burkina Faso. Il a participé à ce panel et d’après son propos, la communication a été à la hauteur et c’est le volet « agir ensemble » qui a le plus attiré son attention. « C‘est une interpellation à tout le monde, impliquer l’ensemble de la population à une agriculture moderne et innovante, et à faire en sorte qu’une alimentation de qualité soit disponible pour tout le monde en quantité » . M. Traoré est satisfait de l’activité car dit-il, « si tout le monde est impliqué, chacun pourra s’y mettre et ensemble on pourra faire en sorte qu’on puisse éviter les pesticides, et qu’on produise sain pour tout le monde » .

En rappel, la journée mondiale de l’alimentation est commémorée sous le thème « Cultiver, nourrir, préserver. Ensemble, agir pour l’avenir« . Dédougou est la ville qui a accueilli la cérémonie officielle de cette journée, ce 16 octobre 2020.

Abdoul Latif Ouédraogo (Envoyé spécial)

 

Soyez le premier à commenter sur "Journée mondiale de l’alimentation : Cultiver, nourrir, préserver. Ensemble, agir pour l’avenir"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

deux × 1 =