Komsilga : le ministre Alkassoum Maïga visite une unité industrielle pharmaceutique

 

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga a procédé dans la matinée de ce lundi 15 mars 2021, à la visite d’une société de production pharmaceutique. PROPHARM, puisque c’est de cette société qu’il s’agit, entend apporter sa contribution pour améliorer le système de santé au Burkina Faso.

En compagnie d’une forte délégation de chercheurs, le ministre a effectué le déplacement ce lundi matin pour constater un matériel adéquat installé au sein de cette unité industrielle pharmaceutique. Avec des équipements acquis aux États-Unis et des salles blanches acquises en Italie, Propharm espère donner des lots témoins de médicament d’ici septembre prochain.

Selon le Directeur général de Propharm, Dr Palingwindé A. COEFE, cette unité industrielle “a pour ambition de mettre à la disposition du système de santé, des médicaments pour la prise en charge des pathologies locales” . A ce stade, poursuit-il, Propharm est en train de finir la mise en place d’une chaîne complète qui va permettre au système de santé d’avoir des comprimés et des gélules pour adresser aux pathologies locales au Burkina Faso.

Après avoir fini l’installation mécanique de ses équipements, l’unité attend de les valider “parce que la production de médicaments se fait dans un environnement contrôlé” , a fait savoir le Directeur général. Étant donné que les équipements de production et les salles blanches ont été acquis de l’extérieur, Propharm attend désormais une équipe des Américains et Italiens pour la validation. “On espère donc d’ici septembre, être à mesure de donner des lots témoins pour une demande d’autorisation de mise sur le marché” , a conclu monsieur COEFE.

Quand au ministre de l’Enseignement supérieur, il a été agréablement surpris de ce qu’il a vu sur place. Alors, il a remercié le PDG de Coris Bank International (CBI), Idrissa Nassa qui accompagne cette initiative de jeunes dynamiques et bien expérimentés. Par ailleurs, le ministère a tenu également à accompagner cette initiative.

Nous ne pouvons que les féliciter pour cet esprit là. Nous avons également, après les échanges, décidé de les accompagner. En échange avec mes collègues en charge de la santé, en charge de l’industrie et du commerce, en charge des finances, nous allons étudier dans quelles mesures il est possible de les intégrer dans l’initiative de notre technopôle pharmaceutique qui est développée à Kokolgho” , a laissé entendre le ministre. Pour porter la recherche, la valorisation et la production à grande échelle des produits pharmaceutiques, cette structure privée (Propharm) aura également l’occasion de collaborer avec l’unité de production de phytomédicaments et de médicaments génériques (U-​PHARMA) de l’Institut de Recherche en Science de la Santé(IRSS).

Tout précisant que la visite a été très fructueuse, Alkassoum Maïga a souhaité bon vent à cette initiative, sans oublier de saluer tous ceux qui ont mis de leur temps à développer cette merveille pour le Burkina Faso.

1 Commentaire sur "Komsilga : le ministre Alkassoum Maïga visite une unité industrielle pharmaceutique"

  1. Bon vent à PROPHARM.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

10 + dix-sept =