Nations-Unies : Le sous-secrétaire des affaires humanitaires rend visite au Premier ministre burkinabè

 

Le chef du gouvernement, Christophe Dabiré a accordé une audience au sous-secrétaire des affaires humanitaires et coordonnateur adjoint pour les secours d’urgences, Ranesh Rajasingham dans la matinée de ce 11 février 2021. Étaient au menu des échanges, les différents défis auxquels le Burkina Faso est confronté et le bien-être de la population.

L’insécurité au Burkina Faso est grandissante et les besoins d’assistances urgentes augmentent. En effet, 3,5 millions de personnes ont besoin d’une assistance d’urgence dans six régions prioritaires (une augmentation de 21% par rapport aux 2,9 millions en juillet 2020).

« Depuis deux ans, la violence et le conflit ont poussé plus d’un million de personnes à quitter leur foyer, laissant tout derrière eux », a laissé entendre le sous-secrétaire à sa sortie d’audience. Ranesh Rajasingham lors de cette  visite au Burkina Faso, s’est rendu compte que Djibo et Kaya étaient les plus affectées par la crise. Ces deux localités accueillent plus d’un quart (25%) des personnes déplacées internes du pays. Cependant, il affirme être touché par la solidarité des communautés hôtes et la résilience de ces personnes déplacées.

« J’ai pu constater les conditions de vie difficiles et le manque de moyens de subsistances des communautés affectées. Elles ne rêvent que d’une chose : une paix durable qui leur permettra de reprendre leurs activités. Nous ne devons pas considérer leur résilience comme acquise, car elle diminue chaque année avec chaque période de soudure. Cela a un impact dévastateur », a expliqué Ranesh Rajasingham.

Le sous-secrétaire a rappelé qu’en 2020, les Nations-Unies et leurs partenaires ont pu mobiliser plus de 250 millions de dollars américains (137milliard de francs CFA) pour permettre d’accroitre l’aide humanitaire. A l’en croire, grâce au soutien de la communauté nationale et internationale, les agences des Nations-Unies et les ONG ont tenu bon tout au long de cette crise qui s’intensifie, en fournissant une aide vitale à plus de 2,4 millions de personnes en 2020. 1,4 millions de personnes ont reçu une aide alimentaire et des services de santé.

A cette occasion, plus de 56 000 enfants ont reçu un traitement contre la malnutrition sévère. Également, plus de 28 000 survivants de la violence sexiste ont reçu un soutien, et plus de 27 000 enfants ont bénéficié d’une éducation d’urgence.

Soyez le premier à commenter sur "Nations-Unies : Le sous-secrétaire des affaires humanitaires rend visite au Premier ministre burkinabè"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

16 + un =