Paix, cohésion sociale et réconciliation nationale : le MPAP recueille l’avis de la jeunesse

 

Le Mouvement pour la culture de la paix et l’amour de la patrie (MPAP) a organisé un thé débat ce samedi 27 février 2020 à son siège annexe à Ouagadougou. L’objet de ce thé débat était de recueillir les avis de la jeunesse sur les questions de paix, de cohésion sociale et de réconciliation nationale au Burkina Faso afin que leurs avis puissent être pris en compte dans les prises de décision.

C’est sous la présidence du Dagnoen Naaba Sanem et la présidence de Moumouni Dialla président du Conseil national de la jeunesse ( CNJ) que s’est tenu le thé débat avec pour thème : << Quelle contribution de la jeunesse pour la paix, la cohésion sociale et la réconciliation nationale au Burkina Faso >>.

Selon le président du CNJ Moumouni Dialla, la question de la paix, de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale est un sujet d’actualité qui mérite un regard particulier de tous les Burkinabè et surtout des jeunes car ils représentent plus de 72% de la population et constituent l’avenir du pays. << Aujourd’hui s’il faut parler de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale, il faut interroger la jeunesse burkinabè puisque notre population compte plus de 72% de jeunes. >>, a-t-il laissé entendre. A ce sujet, poursuit-il, s’il y a des questions essentielles liées à la vie de nation qui sont en train d’être opérées et que la jeunesse n’est pas entendue, cela veut dire qu’il y a une bonne partie de la population qui ne sera pas entendue. << Et quand c’est ainsi, ce n’est pas intégré, ce n’est pas consensuel, ça n’a pas tenu compte de toutes les couches sociales. >>.

Pour lui, le fondement de la nation doit être la stabilité. Il a, par ailleurs, félicité le président du MPAP et ses collaborateurs pour cette initiative salutaire. Le président du MPAP, Samuel Kalkoumdo a affirmé que d’autres cadres de concertation de ce genre se tiendront dans d’autres régions du Burkina afin de compiler les différentes contributions de la jeunesse, lesquelles remarques et suggestions seront ensuite soumises aux décideurs afin qu’ils puissent en tenir compte dans la prise de décisions. Afin de joindre l’utile à l’agréable et débattre dans l’ambiance et dans la bonne humeur, des jeux divers ont été à l’ordre du jour.

Soyez le premier à commenter sur "Paix, cohésion sociale et réconciliation nationale : le MPAP recueille l’avis de la jeunesse"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

dix-sept − 1 =