Perturbations d’électricité : la SONABEL donne les causes des coupures récentes

 

Les perturbations d’électricité se sont multipliées ces derniers jours au Burkina Faso. A cet effet, la SONABEL a tenu samedi 1er mai 2021, une conférence de presse pour tenir l’opinion publique informée sur les causes de ces coupures qui sont indépendantes de sa volonté.

Le Directeur Général de la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL), Baba Hamed Coulibaly et ses plus proches collaborateurs ont, face à la presse, donné des explications par rapport aux coupures d’électricité constatées ces derniers jours. Ce qu’il faut savoir en premier lieu, c’est que le Burkina Faso importe environ 70% de sa consommation en électricité du Ghana et de la Côte d’Ivoire. Ainsi, une perturbation dans ces deux pays entraîne naturellement des perturbations sur le pays importateur. Et c’est la réelle raison des coupures que subit le Burkina Faso.

Selon les explications données par la société d’électricité, le Ghana et la Côte d’Ivoire ont tous connu une saison à pluviométrie faible. Ce qui réduit le niveau des barrages, source d’énergie. D’un côté, la Côte d’Ivoire se retrouve avec une importante centrale hydroélectrique à l’arrêt. Aussi, les investissements qui devraient être réalisés ne sont pas effectifs dû au Covid19. Des centrales qui devraient être terminées en janvier sont prévues terminer en juillet 2021. Et de l’autre côté, la centrale Nord du Ghana proche du Burkina Faso est en arrêt également. Du coup, il faut transporter l’énergie depuis le Sud de ce pays pour approvisionner le Burkina. Mais Baba Hamed Coulibaly rassure que des lignes électriques beaucoup plus dimensionnées sont en train d’être construites, et vont permettre en cas d’indisponibilité des centrales hydroélectriques, que l’électricité vienne du Sud vers le Nord sans difficulté. Ces lignes à l’en croire, sont en fin de construction.

La situation est que, au lieu de 150 MW que nous attendons du Ghana, nous en sommes à 100 (…) La panne survenue en Côte d’Ivoire fait qu’elle n’a pas assez d’électricité pour honorer nos engagements contractuels. Nous avons là aussi un déficit de 50 MW. Par ailleurs, à l’interne, notre situation n’est pas la meilleure. Nous avons pris toutes les dispositions à l’interne en terme d’entretien de nos équipements et nous sommes satisfaits de ces résultats. Toutefois, il faut noter qu’il était prévu que la nouvelle centrale de Kossodo de 50 MW vienne renforcer notre capacité de production durant cette période de pointe. Malheureusement, le chantier a subit comme d’autres chantiers, les aléas de la Covid19. Les travaux au lieu d’être terminés pour qu’on puisse l’utiliser pendant cette période de pointe, ne sont pas terminés à cause de la pandémie. C’est une conjugaison de ces phénomènes qui nous perturbe” , a expliqué Baba Hamed Coulibaly.

Le DG en veut pour preuve, les coupures aussi constatées dans ces deux pays exportateurs de l’électricité. Un autre aspect est lié à la centrale de 50 MW que la SONABEL a loué. Cette centrale de location a, aujourd’hui, des difficultés techniques de fonctionnement. Ce qui fait qu’elle n’arrive pas à fournir toute la production que nous attendons. Ce qui amène le Burkina Faso à aborder cette période avec prêt de 200 MW de moins que les prévisions. “Malgré cela, nous arrivons à alimenter les populations, mais les difficultés de ces derniers jours de nos voisins de la Côte d’Ivoire et du Ghana nous amènent à demander à la population leur indulgence et leur compréhension.” , a précisé le Directeur général.

La SONABEL rassure que ce problème est temporaire et que bientôt, il prendra fin afin qu’elle puisse alimenter avec satisfaction toute la clientèle.

 

Soyez le premier à commenter sur "Perturbations d’électricité : la SONABEL donne les causes des coupures récentes"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

six − 5 =