Région des Hauts-Bassins : l’AMVS visite le barrage de Samandéni

 

Dans le cadre des travaux de la formation/recyclage des agents O&M (Operation & maintenance agent) sur le contrôle des débits d’eau des canaux d’irrigations, qui se sont déroulés du 31 mai au 04 juin 2021 à Bobo-Dioulasso, une sortie sur le terrain a permis de visiter le barrage de Samandéni.

Pour le renforcement des capacités des agents O&M sur le contrôle des débits d’eau des canaux d’irrigations, la session de formation de l’Autorité de mise en valeur de la vallée du Sourou (AMVS) a été assurée par une équipe qualifiée dans les différents types de jaugeage. En effet, elle s’est déroulée en deux phases à savoir, une phase théorique dans laquelle ont été présentés les aspects techniques de jaugeage, et une partie terrain qui a été consacrée à la mise en pratique des enseignements donnés lors de l’enseignement pratique. C’est d’ailleurs ce qui a conduit l’AMVS à visiter le barrage de Samandéni.

Nous sommes là ce matin sur le barrage de Samandéni, pour une séance de travail. Le projet de développement intégré de Samandéni, dans le programme présidentiel du Président Roch Marc Christian Kaboré, il y a la construction d’agropoles. Pour cette période de programme, c’est l’agropole du Sourou et l’agropole de Samandéni que le ministère des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation a retenu. C’est ainsi que nous sommes là afin de s’imprégner de ce projet” , a déclaré le Directeur général de la vallée du Sourou lors de cette visite.

Selon lui, le développement intégré est très important. “Nous, au niveau de la vallée du Sourou, nous partageons le fleuve Mouhoun. C’est ainsi que le barrage de Samandéni, tel que conçu, doit déverser le trop plein au niveau du fleuve Mouhoun” , a-t-il fait savoir tout en précisant que le barrage a une capacité de stockage de 1 milliard 50 millions de mètres cubes d’eau. Et une fois que le barrage est rempli, il y a un déversoir qui est conçu pour que le reste se déverse sur le fleuve Mouhoun. “Cela va nous permettre de ne pas manquer d’eau pour irriguer nos périmètres” , a-t-il ajouté tout en indiquant que ces deux agropoles ont l’obligation de travailler en tan-dème.

Le directeur régional en charge de l’agriculture au niveau des Hauts-Bassins, Julien Ouédraogo a remercié le Directeur général de Sourou-pôle pour avoir choisi ladite région pour faire leur séance de travail. “Depuis trois jours, ils sont là et ont travaillé dans les salles. Ils ont enfin décidé d’être sur le terrain pour toucher du doigt la réalité, surtout qu’on partage ensemble le même cours, le même fleuve qui est le Mouhoun” , a-t-il déclaré. Pour lui, cela témoigne de la vision du Gouvernement pour l’atteinte de l’auto-suffisance alimentaire.

En rappel, l’AMVS, Établissement public de l’État à caractère administratif (EPA) a été créée par Kiti n°86-286/CNR/PRES du 14 juin 1986 et transformée en Société d’économie mixte (SEM) par décret adopté en Conseil des Ministres, le 06 août 2020, qui la place dans un cadre institutionnel transitoire. Son mandat général est la mise en valeur des potentialités agropastorales et halieutiques de la vallée du Sourou.

 

Soyez le premier à commenter sur "Région des Hauts-Bassins : l’AMVS visite le barrage de Samandéni"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

dix + sept =