Rencontre syndicale : appel à l’union sacrée des travailleurs

 

La coalition des syndicats a tenu une rencontre dans la matinée du mardi 17 novembre 2020 à Ouagadougou. C’était une rencontre nationale car elle a regroupé les secrétaires généraux de toutes les 13 régions du Burkina Faso. A cette occasion, un meeting a eu lieu dans l’après-midi afin de situer les raisons et les clauses de la rencontre.

Le Collectif syndical CGT-B, l’intersyndical des magistrats, la coordination des syndicats du MINEFID et les autres syndicats autonomes sont les organisations qui se sont rencontrées à la bourse du travail mardi matin. Il s’est agi d’un appel à une unité et à une mobilisation des travailleurs au regard divers évènements. C’est entre autres, les remises en cause des libertés et des acquis sociaux et démocratiques ; le développement des mesures de répression des travailleurs en lutte ; le déroulement de la campagne électorale en cours avec des candidats rivalisant dans une débauche de moyens financiers et matériels insultants tranchant avec la souffrance et la misère des populations…

« Notre meeting se tient dans un contexte caractérisé au niveau international par un aiguisement de la crise du système capitaliste, impérialiste. Une crise multidimensionnelle qui a des répercussions au plan économique, politique et social et qui ébranle tous les piliers du système au plan mondial. », a laissé entendre le secrétaire général (SG) du CGT-B, Bassolma Bazié. Pour le SG, « l’enjeu pour les partis politiques au pouvoir comme ceux de l’opposition en course pour les élections couplées du 22 novembre 2020, n’est pas la prise en charge de la résolution réelle des graves préoccupations du peuple mais il s’agit pour eux de se faire élire coûte que coûte. »

La rencontre nationale des organisations syndicales a invité les travailleurs à éviter de nourrir des illusions sur les élections en cours. Elle a alors appelé à une unité forte du mouvement syndical dans le pays. Par ailleurs, les organisations ont lancé un appel solennel à l’ensemble des acteurs du monde syndical, au-delà des différences de lignes et d’analyse des questions, à une large unité pour une prise en charge conséquente des préoccupations des travailleurs et des populations.

 

Sensibilisation

Message du CSC : Évitez des propos diffamants, injurieux, haineux ou violents
Au Burkina Faso, la loi interdit formellement les propos injurieux, diffamants, haineux et violents sur les médias. Il faut savoir que les émissions d’expressions directes ne sont pas des espaces de non droit où tout est permis. Alors le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) invite les citoyens burkinabè à exprimer leurs opinions de façon courtoise, citoyenne et responsable.
« Pensons toujours à la préservation de la paix et de la cohésion sociale, lorsque nous intervenons dans ces émissions », souligne le CSC.
Suivez plutôt la vidéo ! https://fb.watch/1R3Z_Uw9Fp/

Soyez le premier à commenter sur "Rencontre syndicale : appel à l’union sacrée des travailleurs"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

14 − onze =