Renouvellement bureau de la CENI : Le ministre de l’administration, Clément Sawadogo apporte des éclaircissements

 

Le ministre en charge de l’administration territoriale, Clément Sawadogo a animé une conférence de presse dans l’après-midi de ce mardi 13 juillet 2021 au sein dudit ministère. L’objectif de cette rencontre avec les hommes de médias, a été d’échanger sur la récusation du représentant de la chefferie coutumière à la présidence de la CENI.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) est composée de cinq (05) personnalités qui sont désignées par la majorité, cinq (05) personnalités désignées par l’opposition et cinq (05) personnalités représentant les organisations de la société civile dont 3 représentants provenant des trois communautés religieuses, un représentant de la chefferie coutumière et un représentant de l’association des défenses des droits humains. Le ministre en charge de l’administration a reçu plus tard, deux courriers provenant du chef de file de l’opposition politique (CFOP) et du réseau des mouvements du Burkina Faso.

Dans sa lettre adressée au ministre de l’administration territoriale, le CFOP dénonce le choix du commissaire désigné au titre de la chefferie coutumière en l’occurrence le Sao Naaba pour son appartenance politique et la programmation précitée de la date de l’élection. « Le CFOP estime qu’il faut d’abord que les membres de la CENI prêtent serment avant de poser un quelconque acte », a expliqué le ministre en charge de l’administration territoriale. Quant au réseau des mouvements du Burkina Faso, il dénonce le choix du représentant de l’opposition, Tasséré Sawadogo accusant « son activisme politique débordant et ses prises de positions partisanes, sa tentative de bloquer les résultats couplés des dernières élections en suspendant sa participation », selon la lettre reçue par le ministre.

Pour la question de procédure, « nous avons repoussé l’élection qui aura lieu jeudi 15 juillet à 15h. Ceci devait nous permettre de peaufiner d’avantage le processus », a évoqué le ministre et d’ajouter : « Il n’y a aucun lien de calendrier entre la prestation de serment et l’installation du bureau. L’élection du bureau fait toujours partie du processus de mise en place de la CENI ». Concernant les récusations, « toutes les questions qui ont trait au processus de mise en place de la CENI ont été décrites de manière détaillée par le code électoral. C’est notre référence. En se basant sur le code électoral, nous ne sommes pas en connaissance d’autres types de contraintes se rapportant aux membres et disposition qui nous auraient autorisé à recevoir une récusation des dits membres, si ce n’est dans ce paquet de condition édictée par la loi », a laissé entendre le ministre en charge de l’administration territoriale. Autrement dit, le ministre ne peut pas satisfaire aux requêtes du CFOP et du réseau car elles n’apparaissent pas dans la loi. Aucune loi ne prévaut la validation d’un représentant par les différentes composantes. « Chaque composante désigne son représentantNous sommes chargés de recueillir les désignations, de faire un rapport au conseil des ministres pour leur nomination », a-t-il précisé.

Pour le ministre Sawadogo, la loi ne stipule en aucun cas que le représentant de toute organisation politique ou civile peut être révoqué. « Nous n’avons pas les éléments matériels, nous n’avons pas les éléments juridiques qui nous permettent de nous engager dans une procédure de récusation », a-t-il lancé sur la requête du CFOP. Quant à la requête du réseau des mouvements du Burkina Faso, il a apporté sa réponse. « Nous ne pouvons pas traiter la récusation contre monsieur Tasséré Sawadogo. Il n’y a pas d’interdiction de continuer à être membre de son parti. Nous sommes obligés de nous en tenir à ce que la loi dit. La loi n’a pas dit que c’est interdit. », a souligné le ministre.

La fin du mandat de l’ancien bureau est prévue pour le 31 juillet et l’entrée en fonction du nouveau bureau, prévue pour le 1er août 2021. L’élection qui était prévue pour le 1er juillet aura finalement lieu le jeudi 15 juillet à 15h00.

Soyez le premier à commenter sur "Renouvellement bureau de la CENI : Le ministre de l’administration, Clément Sawadogo apporte des éclaircissements"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

18 − 9 =