« Si ce type est reconduit, ce qui va se passer, il ne faudrait pas que ça étonne les gens » Moussa Ilboudo

 

La coordination des syndicats et des associations professionnelles des commerçants et des acteurs de l’économie informelle s’est manifestée ce jeudi 7 janvier 2021. En effet, ces acteurs ne veulent pas l’ancien ministre Harouna Kaboré à la tête du ministère du commerce. Les raisons évoquées sont entre autres “l’incompétence“ de l’ancien ministre dont ils ne veulent la reconduction.

Alors que le gouvernement attend d’être formé, des acteurs du monde informel sont sortis pour manifester leur opposition à une quelconque reconduction de leur ancien ministre de tutelle. Puisque le Premier ministre est reconduit, il n’est pas exclu qu’il veuille continuer avec à peu près la même équipe. C’est fort de ce constat que la coordination des syndicats et des associations professionnelles des commerçants et des acteurs de l’économie informelle a tenu à interpeller qui de droit pour la prise en compte de ses préoccupations. L’on pouvait lire sur les pancartes brandies, « Harouna Kaboré tue l’économie » , « Non à la nomination de Harouna Kaboré comme ministre du commerce » , « Nous voulons un ministre compétent » .

Moussa Ilboudo, Porte-parole de la coordination

Ces principales préoccupations citées sont “la non application du décret portant règlementation du commerce entre grossistes, demi-grossistes et détaillants qui favorise les expatriés au détriment des nationaux ; La désinstallation de certaines filières cruciales de notre économie ; L’installation d’une direction des investigations et du contrôle qui s’est éloignée de sa véritable mission“ .

« Nous plaidons que le futur locataire du ministère du commerce soit un manager suffisamment expérimenté, impartial, ouvert à tous, capable de trouver des solutions novatrices pour relancer le secteur du commerce, de l’industrie et de l’artisanat. », a laissé entendre le porte-parole de la coordination, Moussa Ilboudo. Cette coordination traite le ministre « d’affairiste » et « non compréhensif », alors que ces acteurs disent vouloir quelqu’un de compréhensif. « Si ce type est reconduit, ce qui va se passer, il ne faudrait pas que ça étonne les gens, parce que nous sommes déterminés. », martèle le porte-parole de la coordination organisatrice de ce sit-in.

Les manifestants du jour sont convaincus que leur message sera entendu parce que, selon Moussa Ilboudo, “le pouvoir, c’est pour le peuple“. « C’est nous qui avons voté le président du Faso (…) Donc si le président nous écoute, qu’il sache que Harouna Kaboré n’est pas notre ennemie. Il peut le placer ailleurs mais pas au ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat parce que c’est un ministère très sensible. », a-t-il indiqué.

Soyez le premier à commenter sur "« Si ce type est reconduit, ce qui va se passer, il ne faudrait pas que ça étonne les gens » Moussa Ilboudo"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq + 6 =