Sortie discographique : Bol Filas signe un double maxi

 

L’artiste musicien burkinabè Bol Filas a, ce jeudi 03 juin 2021, procédé à la dédicace de sa nouvelle œuvre musicale. Il s’agit de deux maxi, l’un de 4 titres et l’autre de 3 titres dont Gal-Yam et Tagse. L’artiste, grand défenseur de l’environnement consacre un maxi de 3 titres pour sa lutte, en sensibilisant sur l’importance de la protection de la nature.

Après son premier album de 10 titres intitulé “Wend-yam” sorti le 18 février 2011, Bol Filas à l’état civil, Bolgo Salif revient avec un double maxi d’au total 7 titres. Gal-Yam est le nom du premier maxi de 4 titres. C’est une voix mélodieuse qui arrive à créer une harmonie entre les instrumentaux.

Beauté africaine où l’artiste magnifie la femme africaine et l’invite à s’accepter telle qu’elle est en valorisant son corps et la couleur de sa peau. Dans le deuxième titre, A Siissa Maam, Bol Filas rend hommage à l’un des plus grands animateurs humoristes de radio du nom de Moustique à travers une chanson de genre tradi-moderne, puisée dans un rythme du terroir moagha appelé Salou. Saag Nan Ni, ce titre chanté dans un genre afro-reggae, motive au travail et prône l’espoir. Ya Fo Dunian, un titre qui interpelle à la retenue face à la grosse vie que mènent certains sans avoir les gros moyens.

L’artiste est amoureux de la nature. Il est engagé corps et âme dans la lutte pour la protection de l’environnement. Il s’est donné pour mission, de contribuer par sa voix et ses œuvres, à bâtir un monde de paix, d’amour et de respect pour l’environnement. C’est cet engagement fort qui a conduit l’artiste à faire un maxi de 3 titres, dédié à la protection de l’environnement. ”J’ai juste voulu mettre l’accent sur l’environnement en faisant un maxi à part et les autres thématiques aussi à part” , a expliqué l’auteur. Je suis l’arbre ; Villes sauvages ; Planète dégradée sont les trois titres du deuxième album. L’auteur décrit les bienfaits de l’arbre dans la vie de l’homme, interpelle sur le caractère polluant et destructif des villes vis-à-vis de l’environnement, tout en traitant la question du changement climatique en s’interrogeant sur la déforestation et la pollution. Selon l’artiste, ”tout est lié à l’environnement, que ça soit la santé, l’économie… Chaque Burkinabè, chaque citoyen du monde doit se mettre dans la lutte pour la préservation de l’environnement.” L’arrangement de ce deuxième maxi a été assuré par le studio Madiba record de l’artiste Frère Malkhom.

Bol Filas, c’est une pré-maquette de quatre titres en 1997, un album de 8 titres “WendYam” en 2011, deux singles “Tous engagés” en 2013 et “Djarabi“en 2018, puis maintenant deux nouveaux maxi de quatre et trois titres. Amoureux de la musique depuis sa tendre enfance, il était déjà interprète en play-back des chansons de Alpha Blondy, Larry Cheik, Bob Marley et bien d’autres. Présent à la conférence dédicace de l’album, la confrérie des Dozos a fait savoir que la lutte de l’artiste pour la préservation de l’environnement est noble et que l’artiste peut compter sur les Dozos.

l’artiste Bol Filas en pleine prestation au musée de la musique de Ouagadougou

Soyez le premier à commenter sur "Sortie discographique : Bol Filas signe un double maxi"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

deux + vingt =