Trafics de la faune : l’abattage des éléphants est interdit au Burkina Faso

 

La brigade d’intervention de la Direction des opérations de la Direction générale des eaux et forêts, a tenu une conférence de presse ce vendredi 23 octobre 2020 à Ouagadougou. En effet, il était question de présenter aux Hommes de médias, des spécimens d’animaux sauvages qui ont été saisis.

Le problème sécuritaire du pays dans ces dernières années a occasionné différents types de trafics dont celui de la faune qui se sont développés avec la recrudescence du braconnage. Le corps des eaux et forêts œuvrant dans la protection des ressources naturelles, travaille nuit et jour pour éradiquer ce phénomène de braconnage au Burkina Faso.

Grâce aux investigations de cette brigade d’intervention de la Direction des opérations avec l’appui de l’ONG Conservation justice, « onze (11) défenses d’éléphants et deux (02) petits morceaux d’ivoire » ont été saisis le vendredi 16 octobre 2020 à Ouagadougou par ladite brigade d’intervention, après avoir filé deux présumés trafiquants qui tentaient de les écouler.

Selon le lieutenant Yacouba Ouédraogo, commandant de la brigade d’intervention rapide au niveau de la Direction générale des eaux et forêts, « les personnes interpellées risquent, selon le Code Forestier, une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à cinq (05) ans et une amende pouvant s’élever jusqu’à cinq (05) millions FCFA » . A l’entendre, seule une application stricte de la loi permettra de dissuader les trafiquants d’ivoire ainsi que les braconniers, et autres criminels qu’ils alimentent de mener leurs activités illégales au Burkina Faso.

Par ailleurs, conscient de la grande menace qui pèse sur ces espèces ainsi que des liens avec d’autres formes de criminalités qui entrainent des graves problèmes sécuritaires, le Gouvernement burkinabè interdit la chasse de ces animaux et la commercialisation des produits qui en sont issus.

Soyez le premier à commenter sur "Trafics de la faune : l’abattage des éléphants est interdit au Burkina Faso"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

16 − 10 =