« Yes we can » : le festival qui entend sensibiliser les jeunes

 

YIPENE-Entreprise Évenementielle organise un festival dans le but de créer des activités récréatives, socio-culturelles pour raffermir les relations humaines entre les différentes couches de la société burkinabè. Dénommé “Yes we can“, ce festival est une deuxième édition du genre.

C’est un festival qui entend promouvoir la culture à travers des activités culturelles. Il s’agira également de mener d’autres activités dans le cadre de l’épanouissement de la jeunesse, à savoir des tests de dépistage, des dons de sang, des conférences de sensibilisation pour prévenir les maladies sexuellement transmissibles…

« Jeunesse et citoyenneté », c’est le thème autour duquel se dérouleront les différentes activités. Selon le chef d’entreprise, Bassolé Camille, « ce festival est une occasion d’intégration pour les différentes communautés étrangères présentes surtout dans nos universités et qui seront représentées. » L’évènement se déroulera du 24 au 28 février 2021 à l’espace Vithro sis à la Zad à l’arrondissement n°5 de Ouagadougou.

Au programme, exposition d’œuvres d’art, défilé de mode tradi-moderne, concours de danse tradi-moderne, concours de dessin, concours d’art oratoire et de slam, théâtres, prestations d’artistes, présentation de produits technologiques. Il y aura également un reboisement dans des universités et écoles pour le développement de l’environnement.

Par ailleurs, bien d’autres activités sont prévues afin de faire du festival “Yes we can“ une réussite. A en croire Bassolé Camille qui est chargé à l’organisation de ce festival, le budget total des dépenses s’élève à environ 37 millions de FCFA.

Soyez le premier à commenter sur "« Yes we can » : le festival qui entend sensibiliser les jeunes"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

1 × un =