Zéro palu au Burkina Faso : l’engagement des OSC est indispensable

 

Un atelier national d’engagement des Organisations de la société civile, est organisé du 21 au 22 janvier 2021 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre est de mettre en place un cadre d’échange et de dialogue entre le PNLP et les OSC, en vue d’un partenariat durable à travers des stratégies de mobilisation de ressources domestiques et d’engagement communautaire en faveur de l’élimination du paludisme.

A travers le programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), le ministère de la Santé est engagé à mettre fin au paludisme au Burkina Faso. Pour atteindre l’objectif commun, zéro palu, le PNLP veut impliquer davantage les OSC dans la lutte contre cette maladie.

Selon le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Wilfrid Ouédraogo, « les organisations de la société civile sont des acteurs clés dans les processus d’amélioration des conditions de vie du fait de la ‘’solidarité de proximité’’ qu’elles entretiennent avec les populations, leurs capacités et leur positionnement social leur permettant de peser dans le débat public et d’exceller dans la formulation de solutions en faveur des communautés »

Quant à la responsable plaidoyer de Speak Up Africa, Yaye Sophietou Diop, elle a rappelé que toutes les deux minutes, un enfant meurt du paludisme dans le monde et 90% de tous les cas de paludisme sont concentrés en Afrique. Si l’on veut mettre fin au paludisme, selon elle, il faut nécessairement impliquer les OSC car elles « ont un grand rôle à jouer » .

Il faut souligner que durant ces deux jours, les participants vont échanger sur les défis, les enjeux et opportunités pour une meilleure implication des OSC dans les actions en faveur de l’élimination du paludisme, sans oublier de définir les axes de collaboration entre le PNLP et les OSC. Par ailleurs, une feuille de route sera élaborée sur des actions stratégiques de plaidoyer avec les principales parties prenantes au cours de l’année 2021.

Soyez le premier à commenter sur "Zéro palu au Burkina Faso : l’engagement des OSC est indispensable"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

treize − 5 =