FESPACO 2021 : Boubakar Diallo à la conquête de l’Étalon d’or avec long métrage intitulé « Les trois lascars »

Idriss, Momo et Willy sont trois hommes mariés. Ils sont des amis et habitent le même quartier avec leurs épouses. Mais ces hommes ont des tchiza (maîtresses). Ayant pris l’initiative de passer trois jours avec leurs tchiza hors de Ouagadougou sur la demande de ces dernières, ils ont dû inventer une mission sur Abidjan pour se la couler douce. Malheureusement, l’avion qu’ils ont prétexté prendre a fait un crash et tous les passagers sont décédés. Que va-t-il alors se passer. Vont-ils accepter leur mort ou dévoiler la vérité à leurs épouses ?

Ce film intitulé « Les trois lascars » a été présenté ce matin à la presse. C’est une film comique d’une durée de 90mn du réalisateur Boubakar Diallo. Il a tourné ce film avec des acteurs burkinabè et des acteurs ivoiriens. « C’est une satire, c’est dépeindre un peu nos us avec humour et puis aussi chercher des petits liens traditionnels pour montrer comment on vit les crises en Afrique dans l’humour, montrer qui nous sommes surtout dans ces moments très agités, très préoccupants de crise de Covid, de crise de sécurité. On a tous besoin d’une bouffée d’oxygène » a laissé entendre le réalisateur.

« Le film a été tourné en 6 semaines avec 4 semaines de préparation. On a profité du report du FESPACO pour avoir plus de temps pour la post-production à Paris avec un casting pour les comédiens principaux, moitié pour le Burkina et moitié pour la Côte d’Ivoire parce que ce film c’est le fruit d’une co-production entre les Films du dromadaire à Ouaga, les Films d’Avalon à Paris et Alma production à Abidjan »

A chaque FESPACO, le réalisateur Boubakar Diallo est toujours présent avec un film et pour lui le secret c’est le travail « Au dernier FESPACO, on était là avec un film qui a eu moins de visibilité parce qu’on n’était pas justement en compétition. Cette année, on a la chance et le privilège de faire partie de la sélection officielle. Même si c’est une comédie, on espère que ce film aura sa chance. On a la chance d’avoir une bonne équipe technique, en terme d’interprétation on a de grands talents » a-t-il confié puis d’ajouter « J’ai toujours des projets. Le plus difficile, c’est de trouver des sources de financements et de boucler le financement. En fonction des projets, on s’adapte comme on peut, on essaie de tourner souvent ça fait vivre le cinéma, les techniciens, les salles de cinéma »

Boubakar Diallo n’a pas encore reçu l’étalon d’or de Yennenga mais il a vu néanmoins ces films primés au FESPACO avec le prix de l’Union Européenne et le prix Écran d’or à Yaoundé en 2012. « Comme toute compétition, on vient avec l’espoir de gagner. Maintenant il appartient au jury de donner son appréciation. On est là, et c’est de faire voir ces films, les films sont faits pour être vus par le grand public et le FESPACO est un tremplin, une vitrine. C’est un moment de rencontre au-delà du palmarès » a-t-il laissé entendre. Le FESPACO permet aux réalisateurs mais aussi aux comédiens de nouer des contacts de co-production, des partenariats, de se rencontrer, de se connaître, de partager des projets.

« Les trois lascars » passe ce lundi 18 octobre au ciné Burkina à 20h30 et le mercredi 20 octobre au ciné Nerwaya à 18h30. Le lancement officiel du film est prévu pour le 5 novembre dans plusieurs pays d’Afrique noire.

1 Commentaire sur "FESPACO 2021 : Boubakar Diallo à la conquête de l’Étalon d’or avec long métrage intitulé « Les trois lascars »"

  1. Félicitations c’est une grande honneur pour tout le BURKINA FASO .ce film de Diallo mérite l’étalon d’or

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

trois × 2 =