Coopération France-Burkina : La brigade des sapeurs-pompiers reçoit du matériel de plus 267 500 000 francs CFA

 

Ce vendredi 21 janvier 2022, la caserne de la première compagnie de la brigade nationale de sapeurs-pompiers a abrité une cérémonie de remise de matériels et de moyens roulants. Cette cérémonie a vu la présence du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, de l’ambassadeur de France au Burkina Faso et d’autres illustres personnalités.

Permettre aux sapeurs-pompiers d’être mieux équipés et d’intervenir plus facilement, tel est l’objectif de la coopération française à travers la remise de matériels roulants et d’intervention. Ce matériel est destiné au centre de secours de Dori dans la région du Sahel, 12e compagnie des sapeurs-pompiers de Dori. Ce centre de secours de Dori a été construit par le gouvernement burkinabè avec l’appui de la coopération française. Il sera inauguré très bientôt.

Pour le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Maxime Koné, « ces véhicules, équipements et matériels sont gracieusement offerts par la République Française dans le cadre de la coopération, notamment à travers le projet trois frontières-volet protection civile », a laissé entendre le ministre. Le don reçu est composé de deux ambulances « 4×4 » équipés, un véhicule pick-up double cabine « 4×4 » de liaison, une moto tout terrain de liaison, une motopompe, deux embarcations nautiques, du matériel de lutte contre les incendies, du matériel de secours à personnes, un lot de matériels de secours routiers, un lot de matériels de désincarcération, des moyens de communications, un lot de matériel informatique, un lot de mobiliers de bureau, des équipements de protection individuelle.

« Nous avons reçu de nos partenaires français un lot très important de matériel au profit de la brigade de sapeurs-pompiers ce matin. Ce matériel est destiné à opérationnaliser la caserne de secours et d’incendie de Dori. Nous voulons saluer cette coopération, ce geste qui permet aux populations du Sahel et en particulier celle de Dori, de pouvoir bénéficier de service de qualité de la part des soldats de feu », a laissé entendre le ministre de la sécurité puis d’ajouter : « C’est un matériel parfaitement adapté aux besoins des personnels de la Brigade nationale de sapeurs-pompiers dans le cadre de leurs interventions quotidiennes et les conditions de notre pays ».

Quant à Luc Hallade, ambassadeur de la France au Burkina Faso, « c’est pas la première fois qu’on donne du matériel ou qu’on cède du matériel à la brigade de sapeurs-pompiers, c’est un partenariat très ancien. Notamment avec la brigade des sapeurs-pompiers de Paris mais aussi avec les marins pompiers de Marseille, il y a un partenariat créé il y a maintenant 45 ans entre les sapeurs-pompiers français et les sapeurs-pompiers burkinabè. C’est vraiment plus que de la coopération. C’est une relation de camaraderie et de franchise de coopération et au-delà du matériel, il y a de l’expertise, de l’entrainement, de l’accompagnement qui fait que l’on a vraiment un partenariat qui va durer. », a-t-il confié.

« Le plus important est que ce matériel s’inscrive dans un projet global qui est le projet d’opérationnalisation de la caserne de Dori. Il n’y avait aucune structure de secours dans la région du Sahel. Quand il y avait une intervention à faire à Dori, il fallait que ça soit les sapeurs-pompiers de Kaya ou de Ouahigouya qui interviennent. Ce qui évidemment prenait du temps et ne permettait pas une intervention aussi rapide. On a souhaité à travers un projet soutenu par la coopération dans l’ensemble, pour accompagner le coût de la construction de la caserne », a-t-il rappelé. « Le gouvernement burkinabè va avoir à sa disposition, une caserne moderne, opérationnelle qui permettra de couvrir l’intervention à Dori mais aussi dans l’ensemble des provinces du Sahel. C’est un grand progrès. On ne va pas s’arrêter là. On va continuer à travailler avec les sapeurs-pompiers parce que la sécurité civile, ça fait partie des secours, des services rendus à la population qui sont très importants. L’agence française de développement réfléchit sur un nouveau projet qui permettra encore davantage aux sapeurs-pompiers d’intervenir dans le territoire burkinabè », a dévoilé monsieur Hallade.

Le commandant de la brigade des sapeurs-pompiers, Ernest Ilboudo a témoigné de sa gratitude à toutes les autorités présentes à la cérémonie de remise officielle de dons. Pour lui, « ces moyens roulants et de divers matériels vont aider au renforcement des capacités opérationnelles du centre de secours de Dori qui fonctionne un peu. Nous espérons qu’après la réception de ce matin, nous pourrons faire fonctionner complétement la 12e compagnie du centre de secours à Dori. C’est un honneur pour nous ».

Selon Aziz Diallo, maire de la commune de Dori, « au-delà de la commune de Dori, c’est toute la population du Sahel qui est heureuse de recevoir ce matériel. C’est un matériel très important pour la couverture sécuritaire de la commune à savoir maintenant qu’ils seront beaucoup plus opérationnels pour répondre à toutes les sollicitudes de la population. Jusqu’à présent, ce sont les unités de Kaya qui doivent se déployer à Dori pour intervenir. Quand vous regardez la distance, en cas du d’urgence, il y a assez de temps pour qu’il y ait intervention. Aujourd’hui, on a un centre qui sera très opérationnel et on pourra couvrir toute la région du Sahel. C’est la gratitude des populations de la région du Sahel que je suis venu exprimer ici ce matin », a-t-il laissé entendre.

Ce don est financé par l’agence française de développement à hauteur de 267 500 000 francs CFA. Ce matériel servira à équiper le centre de secours de Dori.

Soyez le premier à commenter sur "Coopération France-Burkina : La brigade des sapeurs-pompiers reçoit du matériel de plus 267 500 000 francs CFA"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

quatre × 2 =