16e édition du Ciné Droit Libre : Il n’y a pas de prix d’entrée, il faut juste apporter du vivre pour l’accès au village du festival

 

La présentation des artistes programmés au village du festival dans le cadre de la 16e édition du Ciné Droit Libre, s’est tenue dans la matinée de ce mardi 07 décembre 2021 à Ouagadougou. Cette année, l’humour sera au rendez-vous en compagnie de plusieurs prestations d’artistes.

Sous le thème : « Quels futurs pour nos enfants » , la 16e édition du Ciné Droit Libre se tient du 04 au 11 décembre 2021 à Ouagadougou. En effet, les artistes programmés pour le spectacle, ont été présentés à la presse ce mardi matin. Malheureusement, l’artiste Youssoupha qui était annoncé, ne pourra plus prendre part à ce festival pour des raisons indépendantes de sa volonté.

Selon le coordonnateur du Festival, Abdoulaye Ménès DIALLO, il n’y a qu’une seule modification sur le programme. « C’est l’absence de Youssoupha mais il est valablement remplacé par Smockey pour le samedi 11 décembre. Initialement, c’était la pièce « Syndrome de la pintade » qu’on avait négociée avec Smockey pour la clôture du festival. Et malheureusement avec cette nouvelle de l’impossibilité pour Youssoupha de nous rejoindre, on a alors demandé à Smockey de tirer la soirée. On a aussi fait appel à des Disques jockeys (DJ) pour faire le mix de la résilience à savoir, Dj Bomayé, Dj Atna, Dj flim qui vont assurer l’animation aux côtés de Smockey pour la soirée de clôture » , a laissé entendre le coordonnateur.

Il faut noter que le 08 décembre, on aura Audrey et Amzy ; le 09 décembre on aura Alif Naaba et Vieux Farka Touré du Mali, fils de Ali Farka Touré ; le 10 décembre en présence de Alpha Blondy, on aura Freeman Tapily et Ima Hado ; le 11 décembre toujours en présence de Alpha Blondy, on aura Smockey et Dj Mix de la résilience, au menu du programme du village du festival. Mais un autre programme très riche en humour sera réservé au public sous la conduite du Chef du village, Babenda Chic Choc alias Johnny Johnny de Génération 2000, en partenariat avec le Ouistiti Humour qui va présenter plusieurs Humoristes comme Sada Telecom, Philomène, Simplice, Ali Ponré premier, et bien d’autres surprises.

Le coordonnateur a tenu également à lancer un appel à tous les citoyens et à toutes les bonnes volontés, de faire parler leur cœur durant ces quatre derniers jours du festival (du 08 au 11 décembre) soit à l’espace Gambidi, soit au village du festival prévu sur le terrain du lycée Newton. « Il faut venir avec des vivres parce qu’à la fin du festival, nous allons aller avec tous les artistes pour faire un don dans un camp de déplacés internes. Nous allons donner de la joie à des enfants déplacés internes en compagnie de certains artistes qui ont prévu d’y faire des prestations et des animations avec les enfants » , a déclaré monsieur Diallo, tout en précisant qu’on ne demande pas un prix d’entrée au public mais plutôt des contributions en vivres qui seront stockés pour soutenir des personnes déplacées internes.

Présents à cette rencontre avec les Hommes de médias, certains artistes ont rassuré de donner le meilleurs d’eux-mêmes pour la réussite de ce festival. Pour le cas de Youssoupha, il ne prendra pas part à cet évènement à cause de quelques mesures barrières de Covid-19 qui menacent son staff. Mais le premier responsable du Festival Ciné Droit Libre, a précisé que le show avec cet artiste est reporté pour une date ultérieure.

Soyez le premier à commenter sur "16e édition du Ciné Droit Libre : Il n’y a pas de prix d’entrée, il faut juste apporter du vivre pour l’accès au village du festival"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

dix-huit − seize =