Acte 3 de la Course cycliste « fin de la poussière à Karpala » : Clarisse Bilgo remporte le premier prix

 

Il s’est tenu le samedi 02 octobre 2021 à Ouagadougou, la troisième édition de la compétition « fin de la poussière à karpala ». C’est une course cycliste féminine qui se veut comme une activité de célébration annuelle, depuis maintenant trois (03) ans, des bitumages des voies au quartier karpala. Cette édition s’est tenue sous le thème « cyclisme et lutte contre la Covid-19 ».

L’arrondissement n°11 de Ouagadougou a connu un samedi sportif, ce 02 octobre. Le quartier Karpala a connu pour la troisième fois consécutive, la course cycliste dénommée « course cycliste fin de la poussière à Karpala ». C’est au total, cent dix (110) personnes de la gent féminine qui ont pris part à cette compétition organisée par Omar Nabaloum.

C’est Clarisse Bilgo qui a réussi à franchir en premier, la ligne d’arrivée avec un temps de 16mn 20s sur une distance de 6km et une vitesse moyenne de 22,5 km/h. C’est une course difficile car c’est à partir des derniers instants qu’elle s’est détachée du groupe. Elle remporte alors le premier prix composé d’une moto de 450 000 FCFA.

Elle, qui s’était faite le pari de remporter cette troisième édition, est arrivée à relever le défi. « Je suis contente d’avoir pu réaliser cet exploit« , a-t-elle confié. Un prix de participation a été mis en place et les autres participantes en ont bénéficié. Il s’agit notamment de les encourager pour leurs efforts abattus. Riz, huile, etc. leur ont été donnés. La personne la plus âgée avait 62 ans et la plus jeune 16 ans. Awa Nikiéma, la plus âgée et Amdya Compaoré la plus jeune, ont reçu des prix spéciaux à savoir un vélo pour chacune. « Je ne venais pas compétir pour avoir un prix. Mais voilà que je repars avec un vélo. Je suis très contente. » , s’est exprimée Awa Nikiéma.

« Nous avons remarqué que sur les réseaux sociaux, nos filles soufraient beaucoup. Les gens disaient que les filles de Karpala prenaient la poussière pour en faire un fond de teint pour se maquiller. Ou bien quand on voyait une voiture qui n’était pas propre, on nous disait qu’elle venait de Karpala. Donc, nous avons pris l’initiative de faire appel au président du Faso qui n’a pas hésité un instant à nous inonder de goudrons. Donc, plus de poussière à Karpala », a laissé entendre le promoteur, Omar Nabaloum.

Soyez le premier à commenter sur "Acte 3 de la Course cycliste « fin de la poussière à Karpala » : Clarisse Bilgo remporte le premier prix"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

4 × 3 =