Ma ville en peinture, 1ère édition : la promotrice invite des partenaires financiers à soutenir le projet

 

La 1ère édition du projet « Ma ville en peinture » se tiendra du 04 au 09 octobre 2021 à Ouagadougou. Le porteur du projet « Espace Soarba » a organisé une conférence de presse dans l’après-midi de ce vendredi 17 septembre 2021 à Ouagadougou, pour annoncer l’évènement.

Voilà une opportunité pour la population ouagalaise de s’essayer en peinture. Les femmes dans les marchés et yaars, les élèves, les étudiants et autres personnes auront l’occasion de peindre des tableaux à Ouagadougou. Durant ces six (06) jours, ça sera la fête de la peinture dans la capitale burkinabè.

Sous le thème : « Art plastique, enjeux et développement socio-économique de la peinture au Burkina Faso » , la 1ère édition du projet « Ma ville en peinture » a pour objectif global de contribuer à l’émergence de l’art contemporain, et en particulier de la peinture, comme un secteur dynamique, structuré, porteur d’opportunités et intégré dans les habitudes des populations.

Selon Adjaratou Ouédraogo, directrice artistique et promotrice de ce projet, l’idée est de permettre à toute la population de peindre et de s’exprimer à travers la peinture. Cinq (05) localités sont prévues pour le déroulement de l’activité. Il s’agit notamment du Rond point de la Jeunesse à Tampouy dont Daouda SANE , Animateur Radio, Télé, Événement est l’Ambassadeur ; du Rond point des Artistes au 1200 Logement dont Eldaa Ragnimwendé Koama , Entrepreneuse, Coach et Formatrice Oratoire Polyglotte est l’Ambassadrice ; de la place de Saaba dont SMARTY Louis Salif Kiekieta Artiste musicien, est l’Ambassadeur ; du Rond point de la patte d’oie dont Kady Traoré, actrice et réalisatrice Cinéma est l’Ambassadrice ; et le Rond point de la Transition à bonheur ville. Il faut souligner que Armand Pierre BEOUINDE, le Maire de la ville de Ouagadougou est le Parrain de cette édition. A cette occasion, des artistes peintres du Togo, Bénin, Sénégal, Côte d’Ivoire et du Mali sont invités aussi, en plus des artistes burkinabè, à participer à cet évènement.

Amoureuse de son métier et vu son attachement à ce projet, la promotrice utilise actuellement son fonds propre pour réaliser cette 1ère édition. Pour un budget à coût de millions de FCFA, elle n’a reçu pour l’instant, que le soutien de l’Institut français qui est de 650 000 FCFA. Alors, elle n’a pas manqué d’inviter des partenaires financiers et des bonnes volontés à apporter leur soutien pour la réussite de l’activité. Dame Ouédraogo a précisé que 120 tableaux sont attendus après l’activité, et certains seront offerts dans les orphelinats, dans les écoles et dans les mairies pour permettre à tout le monde de comprendre l’art de la peinture.

Pour cette 1ère édition, l’occasion est donnée à toute la population de la ville de Ouagadougou sans distinction. Hommes, femmes et enfants pourront effectuer le déplacement dans les différentes localités prévues, pour vivre cette fête de la peinture. Les activités qui seront au menu de cette édition sont entre autres, des ateliers de peinture dans la rue, galerie géante, donation de toiles, rencontres professionnelles, dîner-gala : vente aux enchères, grande tombola et des activités transversales.

Il faut noter que les ateliers de peinture dans la rue se dérouleront du 04 au 08 octobre, et la journée du 09 octobre sera réservée à une exposition des toiles au Palais de la culture Jean Pierre Guingané à Cissin, suivie d’un grand concert. Par ailleurs, le projet « Ma ville en peinture » se veut un évènement annuel et tournant dans toutes les villes du Burkina Faso, voire à l’extérieur du pays.

 

Soyez le premier à commenter sur "Ma ville en peinture, 1ère édition : la promotrice invite des partenaires financiers à soutenir le projet"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

7 − 2 =