Politique : Des partis se retrouvent en regroupement pour plus d’efficacité

 

Dix (10) partis politiques ont décidé de faire chemin ensemble. Ils ont procédé à l’organisation d’une conférence de presse dans la matinée de ce jeudi 04 novembre 2021 à Ouagadougou. Objectif, présentation officielle des dix (10) partis qui ont adhéré à la convention au regroupement.

Ils étaient dix (10) au présidium ; dix (10) à unir leurs forces pour répondre à l’appel du Chef de l’Etat qui invitait les partis politiques à l’union afin de renforcer leurs actions sur le terrain.

Alliance Africaine Pour le Développement (ALIAD), la Convergence pour l’Emergence et le Développement (CED), Congrès des Jeunes pour le Progrès (CJP), le Front Commun pour le Développement (FCD), le Mouvement des Forces Démocratiques (MFD), le Parti National des Démocrates Sociaux (PNDS), parti pour le Progrès et la Liberté du Burkina (PPLB), le Rassemblement Démocratique et Populaire (RDP), le Rassemblement du Peuple pour le Travail (RPT), ce sont les neuf (09) partis qui se sont mis ensemble avec le Parti pour la Démocratie et l’Intégration Sociale (PDIS-LAAFIA). Ce regroupement permettra, selon le président Camille Firmin Combary, d’avoir plus de force et d’être plus efficace sur le terrain. En ce qui concerne le sort réservé à ce regroupement, la question sera posée après les élections municipales dont le pays s’apprête à organiser. Il faut préciser que ce regroupement n’est pas une fusion. Chaque président de parti est libre. « Ensemble, nous nous sommes fixés des objectifs communs. Ensembles, nous avons décidé de mutualiser nos forces et nos expériences, conditions essentielles pour la réalisation desdits objectifs. Nous avons convenu, à l’effet, de nous donner la main pour influer de manière significative, le paysage politique burkinabè », a laissé entendre Camille F Combary. A l’en croire, ils iront aux élections municipales prochaines (2022).

Ces partis sont tous de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP), mais aucun ne siège à l’Assemblée nationale. C’est ce qui a, sans doute, motivé ce regroupement. L’alliance a délégué un représentant pour assister à la conférence du jour. Ce dernier a félicité les dix (10) organisations politiques pour cette « belle vision« . Ce regroupement des dix (10) partis est sans aucun doute, une bonne chose mais arriveront-ils à changer la donne politique avec ce regroupement ?

Soyez le premier à commenter sur "Politique : Des partis se retrouvent en regroupement pour plus d’efficacité"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × 2 =