Rendez-vous littéraire : Lookmann Sawadogo présente son tout premier ouvrage aux étudiants

 

Sur invitation, il a honoré le rendez-vous de l’institut français de Ouagadougou ce samedi 21 mai dans le cadre de la présentation de son livre « Se réconcilier ou périr : chronique d’une nation en sursis » publié en décembre 2020.

Plus d’une cinquantaine d’étudiants y ont pris part. L’auteur, Lookmann Sawadogo par ailleurs Journaliste éditorialiste a été fortement impressionné par leurs témoignages au sortir de cet entretien.

« Chose qui m’amène à être encore plus confiant, déterminé et optimiste par rapport à l’avenir et à l’action mobilisation des consciences que nous menons. En tout cas, je reste persuadé qu’ils repartent avec une autre façon de comprendre et d’apprécier désormais la question de la réconciliation. », a déclaré monsieur Sawadogo.

Des élèves, des amis et un public de respectueuses personnes ont assisté à ce retour sur un livre qui se retrouve deux années après encore d’une fraîcheur inédite face au contexte et à l’actualité du pays.

Lookmann Sawadogo a tenu à féliciter le jeune frère Seydou Zombré, prof certifié de français des lycées et collèges qui a réussi lors de cette rencontre, une présentation très complète et excellente de l’ouvrage. « Je lui tire mon chapeau. », a-t-il laissé entendre.

Il a remercié toutes ses connaissances qui ont sacrifié de leur temps précieux pour une fois encore démontrer leur forte conviction en la réconciliation nationale comme voie ultime pour aller vers une alternative sociale et politique à la crise de société que vit le Burkina Faso.

« Pour finir, je réitère mes remerciements à l’institut français qui a porté le choix sur mon travail et particulièrement sur mon tout premier ouvrage qui demeure une sociologie du problème nationale. », a-t-il conclu son propos.

 

Soyez le premier à commenter sur "Rendez-vous littéraire : Lookmann Sawadogo présente son tout premier ouvrage aux étudiants"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

3 × un =