Coopération Burkina-Suisse : Plus de cinq milliards FCFA pour promouvoir l’entrepreneuriat agricole

 

La cérémonie de signature de l’accord relatif au Programme d’appui à la promotion de l’entrepreneuriat agricole au Burkina Faso (PAPEA), Phase I, s’est tenue ce vendredi à Ouagadougou.

Le ministre de l’économie, des finances et du développement, et la Directrice du Bureau de coopération de l’Ambassade de Suisse au Burkina Faso, ont procédé ce vendredi 21 février 2020, à la signature d’un accord de financement d’un montant total de 5,120 milliards de FCFA.

En effet, il s’agit d’un engagement financier qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de coopération 2017-2020 de la Suisse et de la contribution de ce partenaire à la mise en œuvre de la politique de développement inclusif du Burkina Faso. C’est dans ce cadre que les deux parties ont formulé un programme intitulé « Programme d’appui à la promotion de l’entrepreneuriat agricole (PAPEA) » qui découle des acquis du Programme d’appui à la modernisation des exploitations agricoles (PAMEFA) mis en œuvre par le ministère en charge de l’agriculture entre 2015 et 2018.

Selon Lassané Kaboré, ministre de l’économie, des finances et du développement, cette cérémonie vient de matérialiser et de formaliser une collaboration fructueuse entre le Burkina Faso et la confédération Suisse à travers une contribution de chaque partie au financement d’un important programme de développement dans le domaine agro-sylvo-pastoral au Burkina Faso. « En effet, il s’agit d’un engagement des deux parties pour coordonner leurs efforts et mobiliser la somme de 5,120 milliards de FCFA destinés à financer la mise en œuvre du Programme d’appui à la promotion de l’entrepreneuriat agricole (PAPEA) » , a-t-il soutenu.

Le ministre a précisé que l’accord signé ce jour, concerne la 1ère phase qui couvre la période 2019-2023, dont ce budget de plus de cinq milliards FCFA, est également soutenu par une contribution de la Suisse, qui est de 9 millions francs suisses, soit l’équivalent d’environ cinq (05) milliards FCFA.

La Directrice du Bureau de coopération de l’Ambassade de Suisse au Burkina Faso, Elisabeth Pitteloud Alansar a indiqué que la suisse est un partenaire de longue date du gouvernement burkinabè. A l’entendre, le secteur rural est l’un de leurs secteurs prioritaires. « Nous avons longtemps soutenu le secteur de la production agro-sylvo-pastoral et maintenant nous-nous inscrivons dans le maillon de la chaîne qui concerne la valorisation et la commercialisation, le développement d’entreprises rurales au profit des populations, notamment avec un accent fort sur les femmes et sur les jeunes » , a-t-elle expliqué.

Quant à Antoine Compaoré, Conseiller technique du ministre de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles, ce financement vient à point nommé, à « un moment où véritablement les efforts du gouvernement burkinabè s’orientent davantage vers la création d’emplois, et surtout de l’emploi descend au profit de la frange jeune de sa population » . Pour lui, c’est un financement qui va venir bonifier les activités au sein du ministère de l’agriculture qui s’emploie à développer des mécanismes qui permettront aux jeunes de « retourner à la terre » .

En rappel, l’objectif du PAPEA est de contribuer au développement de l’entreprenariat agricole, afin qu’il génère des revenus et crée des emplois au profit des populations rurales et périurbaines, en particulier les jeunes et les femmes. Cette première phase sera mise en œuvre dans trois régions du Burkina Faso à savoir le Nord, le Centre-Ouest et les Hauts-Bassins, ainsi que dans les zones périurbaines de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso.

 

Soyez le premier à commenter sur "Coopération Burkina-Suisse : Plus de cinq milliards FCFA pour promouvoir l’entrepreneuriat agricole"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

6 − quatre =