Football burkinabè : Ablassé Ouédraogo se pose des questions sur la qualité des relations personnelles entre Lazare BANSSE et Kamou Malo

 

Suite à la décision du président de la Fédération burkinabè de football (FBF) depuis le 12 février 2022 annonçant la non reconduction des contrats de l’entraîneur et de ses adjoints, Ablassé OUEDRAOGO se pose des questions sur la qualité des relations personnelles entre le Président de la FBF, Lazare BANSSE, et le sélectionneur national, Kamou MALO.

Pour un sélectionneur qui a atteint les objectifs qui lui étaient fixés, il était plutôt judicieux de le maintenir à son poste tout en cherchant les moyens pour l’accompagner à se perfectionner pour les prochaines échéances des « ETALONS », a indiqué monsieur Ouédraogo dans une déclaration.

« Dans notre message daté du 8 février 2022, suite à la participation très honorable des « ETALONS » à la 33ème Coupe d’Afrique des Nations Unis, joué du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun, nous concluions par : « Construisons toujours et ne déconstruisons pas ».

Et malheureusement nos craintes se confirment avec ce communiqué rendu public ce samedi 12 février 2022, par le porte-parole de la Fédération burkinabè de football, annonçant la non reconduction des contrats de l’entraîneur et de ses adjoints, qui arrivent à terme le 28 février prochain, sans donner les raisons de cette décision à tout le moins très surprenante.

Les Etalons ont terminé quatrièmes de la compétition derrière le Sénégal, vainqueur, l’Égypte, vice-championne et le Cameroun, pays organisateur de la CAN 2021. Même si le match de classement reste au travers de la gorge, les exploits de l’équipe nationale méritent d’être salués à leur juste valeur.

Le sélectionneur national, Kamou Malo, qui était à sa première participation à une CAN, a réussi l’exploit de qualifier le Burkina Faso en demi-finales face à la Tunisie consacrant ainsi l’atteinte des objectifs que lui avait assignés la Fédération Burkinabè de Football.

Et pour un sélectionneur qui a atteint les objectifs qui lui étaient fixés, il était plutôt judicieux de le maintenir à son poste tout en cherchant les moyens pour l’accompagner à se perfectionner pour les prochaines échéances des « ETALONS ».

La décision de la FBF suscite alors des interrogations. Et sur le plan des résultats sportifs, qui sont amplement positifs, Kamou Malo est irréprochable. L’on pourrait, alors à juste titre, se poser des questions sur la qualité des relations personnelles entre le Président de la FBF, Lazare BANSSE, et le sélectionneur national, Kamou MALO ?

Et si tel était le cas, ne faut-il pas mettre l’intérêt de l’équipe nationale, au-dessus des intérêts personnels purement égoïstes et gérer avec plus de responsabilité l’avenir de l’équipe nationale de football dans la sérénité et dans la stabilité ?

Sans vouloir nous immiscer dans la gestion interne de la FBF, nous plaidons pour le renouvellement du contrat de Kamou Malo à son poste de sélectionneur des Etalons et de ses collaborateurs.

La décision malheureuse de la FBF va à l’encontre de l’appel au patriotisme lancé par le Chef de l’Etat dans son adresse à la nation le 27 janvier 2022 et nous estimons que les actes de l’entraîneur traduisent à souhait son patriotisme et qu’il mérite un meilleur traitement.

Et penser faire le choix d’un entraineur étranger à la tête des « ETALONS » alors que le Burkina Faso regorge de compétences est une aberration.

Nous appelons une fois de plus le président de la FBF à reconsidérer rapidement sa décision, car nous sommes convaincus qu’il faut toujours construire et non pas déconstruire.

Soyons tous « Etalons » aujourd’hui, demain et toujours.

« Rien n’arrête une idée arrivée à son heure »

Le Président

Dr Ablassé OUEDRAOGO

Commandeur de l’Ordre National

 

Soyez le premier à commenter sur "Football burkinabè : Ablassé Ouédraogo se pose des questions sur la qualité des relations personnelles entre Lazare BANSSE et Kamou Malo"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

trois × 1 =