Le C.E.PHARM-BF solidaire du CHU-YO et des déplacés interne : une réflexion bien visée

 

Le Club des étudiants en pharmacie du Burkina Faso (C.E.PHARM-BF) a organisé, à travers son action humanitaire et de santé publique, une cérémonie de don de matériel au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo et aux déplacés internes à Pazani. Il s’agit pour ce club d’étudiants, d’apporter leur pierre de touche dans la lutte contre le paludisme.

Ce mardi 08 septembre 2020, le Club des étudiants en pharmacie du Burkina Faso (C.E.PHARM-BF) a marqué sa solidarité à l’endroit des patients de la maternité et de la pédiatrie de l’hôpital CHU-YO et des déplacés internes qui sont dans le quartier Pazani de Ouagadougou. C’est un matériel composé de moustiquaires et d’anti-moustiques dans l’optique d’aider cette population à lutter contre la maladie du paludisme.

« C’est dans le cadre de nos activités humanitaires et de la santé publique, que nous avons initié ce don en cette saison pluvieuse.», a laissé entendre la présidente du Club, Fatimata Drabo, étudiante en master 1 pharmacie. Prévu pour l’occasion de la journée mondiale du paludisme le 25 avril, le Club a plutôt décidé de faire ce don en ces moments où le paludisme “bas son plein“ , étant donné que le paludisme est saisonnier au Burkina Faso, selon Fatimata Drabo. La présidente du club a indiqué que le don se poursuivra du côté du quartier Pazani, où les déplacés internes recevront également la même composition de matériels.

Un don qui vient à point nommé, selon la directrice des soins infirmiers et obstétricaux du CHU-YO, Aminata Ouédraogo. Ce don pour elle, représente une satisfaction pour les mamans et les enfants qui seront reçus à la maternité et à la pédiatrie. D’après son propos, les moustiques font le « ménage » au CHU-Yalgado Ouédraogo, et ce matériel permettra aux patients de se protéger. « Ce don est donc la bienvenue. La réflexion a été bien visée, surtout au niveau de Yalgado et nous sommes contents. En effet, il y a peu de gens qui pensent que Yalgado est nanti et qu’on n’a pas besoin de faire ces gestes. On ne peut que remercier ces étudiants et les bénir pour la suite de leurs activités. », a-t-elle soutenu.

Il est du devoir des aînés de soutenir les jeunes et leur montrer “la voie du don de soi“. C’est ce qui a d’ailleurs motivé le Dr Tiendrebéogo Aymar, président du syndicat des pharmaciens du Burkina Faso, à accepter de parrainer cette activité. Le parrain du jour, a pensé que c’est une action salutaire et qu’il était toujours bien de soutenir ces genres d’initiative. Il a rassuré de sa présence aux cotés de ces étudiants tout en les encourageant à toujours se donner à autrui. « Tant qu’ils le feront, nous serons toujours avec eux. Il faut qu’ils continuent de penser qu’ils peuvent faire œuvre utile, en attendant de nous retrouver plus tard pour travailler ensemble pour nos populations. », a-t-il fait savoir.

La cérémonie de don ne s’est pas arrêtée là ce jour car après le CHU-YO, le Club a effectué le déplacé à Panazi, où il était question d’assister les personnes déplacées internes. Ces personnes ont reçu le don de matériels qui leur permettra de lutter efficacement contre “la maladie du moment“ qu’est le paludisme.

Soyez le premier à commenter sur "Le C.E.PHARM-BF solidaire du CHU-YO et des déplacés interne : une réflexion bien visée"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

5 × trois =