Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara « ne sera pas le prochain Président de la République de Côte d’Ivoire » , selon Guillaume Soro

 

Pour un 3e mandat, la cérémonie d’investiture du président ivoirien, Alassane Ouattara comme candidat du RHDP à la présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire, s’est tenue ce samedi 22 août 2020 à Abidjan. Une « investiture illégale, illégitime et dangereuse » , selon le mouvement Générations et Peuples Solidaires (GPS) de Guillaume Kigbafori SORO.

Par un communiqué signé par Guillaume Kigbafori SORO président du mouvement, le GPS a rappelé « qu’en vertu des articles 55 et 183 de la Constitution du 8 novembre 2016, et en vertu de la continuité législative ininterrompue du principe de la limitation des mandats présidentiels au nombre de 2, des Constitutions de la 2ème et de la 3ème républiques, monsieur Alassane Dramane Ouattara, qui achève son 2ème mandat le 31 octobre 2020, n’est plus éligible à une élection présidentielle en Côte d’Ivoire. Et il ne sera pas le prochain Président de la République de Côte d’Ivoire.»

« Le mouvement Générations et Peuples Solidaires (GPS) a pris connaissance des faits et propos tenus lors de la cérémonie d’investiture illégale, illégitime et dangereuse de M. Alassane Dramane Ouattara comme candidat du RHDP à la prochaine élection présidentielle du 31 octobre 2020 en Côte d’Ivoire.

Cette cérémonie tenue le samedi 22 août 2020 à Abidjan par M. Ouattara et ses partisans chauffés à blanc constitue un défi et un outrage de plus lancés contre la nation ivoirienne. La morgue, la logique de la Terreur et l’autosatisfaction ont dominé les propos du parti au pouvoir et de son Chef.

En réalité, ces attitudes et postures sont les signes d’une fébrilité indiquant que ce régime est aux abois.

Générations et Peuples Solidaires (GPS) rappelle qu’en vertu des articles 55 et 183 de la Constitution du 8 novembre 2016, et en vertu de la continuité législative ininterrompue du principe de la limitation des mandats présidentiels au nombre de 2, des Constitutions de la 2ème et de la 3ème républiques, monsieur Alassane Dramane Ouattara, qui achève son 2ème mandat le 31 octobre 2020, n’est plus éligible à une élection présidentielle en Côte d’Ivoire. Et il ne sera pas le prochain Président de la République de Côte d’Ivoire.

Générations et Peuples Solidaires (GPS) constate qu’au mépris de la souveraineté du Peuple Ivoirien, au mépris de la Constitution qui constitue notre loi fondamentale, le parti RHDP au pouvoir a organisé une investiture illégale, arrogante, qui vient confirmer que l’ensemble des membres de cette association politique attente gravement à la conscience collective de notre pays.

Nous le savons pourtant, les participants à cette kermesse anticonstitutionnelle ont été rassemblés à coups de billets de banques, de slogans tribalistes et de promesses fumeuses.

Générations et Peuples Solidaires (GPS) souligne qu’au sommet de sa gloire dans ce pays, monsieur Ouattara n’a pesé que 32% de l’électorat en 2010 ! Par conséquent, M. Ouattara, réduit comme peau de chagrin à la chapelle rabougrie de ses derniers suiveurs, ne peut pas gagner l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire. Surtout maintenant que son RHDP n’est qu’une coquille quasi vide, privée de tous ses alliés historiques de 2010, qui furent décisifs dans son accès au pouvoir d’État.

Générations et Peuples Solidaires (GPS) prévient le RHDP, la CEI, la Cour Constitutionnelle que toute instance de la République qui aura pris la responsabilité d’entériner et de soutenir la candidature illégale, illégitime et dangereuse de M. Alassane Dramane Ouattara à la prochaine élection devra répondre de ses actes devant le Peuple Souverain de Côte d’Ivoire, aujourd’hui en résistance contre la violation de sa volonté suprême.

Générations et Peuples Solidaires (GPS) appelle solennellement l’ensemble de l’opposition politique à se rassembler davantage dans un esprit de combat collectif contre la dictature sanglante que M. Alassane Dramane Ouattara installe actuellement en Côte d’Ivoire, avec près d’une vingtaine de personnes assassinées par ses œuvres en moins de deux semaines !

GPS en appelle à la responsabilité de l’opposition politique devant l’Histoire. Participer, dans ces circonstances, à une élection truquée d’avance c’est la légitimer. Que nul ne l’ignore ! Tous ceux qui louvoieront s’en expliqueront devant le Peuple !

Générations et Peuples Solidaires (GPS) appelle une seconde fois toute l’opposition à une unité réelle d’action, à la construction d’un véritable accord politique et public pour le changement démocratique, afin que le Peuple de Côte d’Ivoire emboîte le pas de tous les autres peuples africains qui, à l’instar du Peuple Frère du Mali, combattent les dictateurs qui ensanglantent, appauvrissent, dépriment et déciment les populations de notre cher continent africain.

Générations et Peuples Solidaires (GPS) réitère ses mots d’ordre à ses bases militantes et soutient le Peuple de Côte d’Ivoire, dans toutes les régions du pays et la diaspora, dans toutes leurs démarches pour se regrouper efficacement et contrer la dictature de M. Ouattara par le « NON AU 3ème MANDAT ANTICONSTITUTIONNEL ! », « NON AUX ELECTIONS TRUQUEES ET ANTI-DEMOCRATIQUES ! », « NON À LA BARBARIE DES MILICES DE OUATTARA ! » La lutte doit se poursuivre, jusqu’au renoncement de Monsieur Alassane Dramane Ouattara à la confiscation illégitime et illégale du pouvoir d’État !

Générations et Peuples Solidaires (GPS) renouvelle sa pleine confiance en la candidature du favori de la future élection présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire, le Président Guillaume Kigbafori Soro, dont la détermination et la conviction sont inébranlables dans ce combat décisif pour bâtir la Nation Ivoirienne.

Fait le 23 août 2020

La Réunion,

Le Président de GPS

Guillaume Kigbafori SORO »

Soyez le premier à commenter sur "Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara « ne sera pas le prochain Président de la République de Côte d’Ivoire » , selon Guillaume Soro"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

quatorze + 19 =