Burkina: Le président de la chambre des mines parle « sécurité » avec le Président du Faso

 

Le président du Faso Roch Kaboré a reçu en audience  jeudi dans la soirée le président de la chambre des mines Tidiane Barry. Les échanges ont particulièrement porté sur la sécurité, les mesures qui peuvent et doivent être prises pour dorénavant éviter ou contrecarrer toute attaque telle qu’elle soit.

 

A sa sortie d’audience, Tidiane Barry a tenu au nom de la Chambre des mines du Burkina Faso à exprimer leur compassion aux familles des victimes de l’attentat du 6 novembre dernier à Boungou qu’il qualifie “d’inhumain, et horrible“. « Cet acte nous afflige et nous amène en toute responsabilité à nous approcher des plus hautes autorités du pays pour échanger sur les différentes mesures qui peuvent être prises au niveau sécuritaire afin de renforcer la sécurisation des sites miniers et des axes  qui mènent aux sites miniers. » A-t-il laissé entendre.

L’attaque survenue sur la route qui mène au site est d’une grande désolation. Selon le président de la chambre des mines, c’est une attaque qui « vient nous rappeler combien il est important de pouvoir permettre au tissu économique de notre pays de continuer à exister et de lui permettre de faire face à cette menace grave pour laquelle nous sommes tous engagés à combattre. » Oui, l’engagement est aujourd’hui national et il faut  le dire à haute et vive voix.

Il est difficile aujourd’hui de dire que le moral au Burkina est haut. Tidiane Barry fait ce constat et pour lui « il faut faire face » à la situation. « Il est évident que ce qui s’est passé chez nos collègues de la SEMAFO Sa aurait pu se passer au niveau d’une autre société. » déclare t-il et d’ajouter « d’où la responsabilité de chaque acteur de réfléchir et de trouver les moyens afin que cela n’arrive plus jamais. »

Après cet entretien tenu  avec le président du Faso, la chambre des mines dit être rassurée sur les mesures proposées lors de cette audience. « Nous pensons que si ces différentes mesures sont mises en place on devrait pouvoir aller vers une amélioration de la sécurisation de nos opérations minières. »

Il faut noter que cette rencontre  entre le Président du Faso et le président de la chambre des mines se tient une semaine après l’attaque du convoi de la mine d’or  de la société SEMAFO Sa sur l’axe Ouragou-Boungou dans la région de l’Est.

Soyez le premier à commenter sur "Burkina: Le président de la chambre des mines parle « sécurité » avec le Président du Faso"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

quinze + trois =