COP 25 : Le ministère de l’environnement rend compte de la participation du Burkina Faso

 

Le ministère de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique a tenu une conférence de presse ce lundi à Ouagadougou. Face aux Hommes de médias, le compte-rendu de la participation du Burkina Faso à la COP 25, était au menu des échanges.

Une délégation du ministère de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique avec à sa tête le patron du département, a rendu compte aux Hommes de médias ce lundi 20 janvier 2020, de la participation du Burkina Faso à la Conférence des Parties sur les Changements Climatiques.

Selon le ministre Nestor Batio Bassière, son département ministériel a mis en place un comité national d’organisation qui s’est doté d’une feuille de route comprenant des actions majeures, afin d’assurer une brillante participation du Burkina Faso à la COP25.  A l’en croire, cette 25e conférence des parties a battu le record de la conférence la plus longue de l’histoire du processus de négociation international sur les changements climatiques. « Aussi, elle aura réussi à se classer parmi les conférences jugées insatisfaisantes » , a-t-il précisé.

Au sortir de cette COP, à entendre le ministre, la conférence a exhorté les pays développés et invité les partenaires au développement à poursuivre leur soutien aux activités d’adaptation dans les pays en développement. Cette conférence, poursuit-il, a également pris note des difficultés rencontrées par les pays en développement pour accéder au financement du programme d’appui à la formulation des Plans nationaux d’adaptation, tout en invitant les partenaires techniques et financiers à se mobiliser autour de la question.

Une bonne participation du Burkina Faso

« Au terme de la COP25 et sans vouloir tomber dans l’autosatisfaction démesurée, j’estime que la participation de notre pays à la COP25 sur les changements climatiques a été bonne même si les résultats issus des négociations techniques restent insuffisants » , a laissé entendre Batio Bassière, tout en soulignant que les points non consensuels seront à nouveau débattus cette année (2020) en mai, puis ensuite à la COP26.

En rappel, la 25e conférence des parties (COP25) à la Convention cadre des Nations-unies sur les changements climatiques (CCNUCC) s’est déroulée du 02 au 15 décembre 2019 à Madrid (Espagne), placée sous le signe de l’action avec comme slogan « Time for action » (Temps pour l’action). Elle a mobilisé 22 354 participants, dont 11 414 fonctionnaires publics, 8 775 représentants des organes et agences de Nations-unies, des organisations intergouvernementales et des organisations de la société civile, ainsi que 2 165 représentants des médias.

Il faut noter que le Burkina Faso y a participé avec 56 délégués venant de la présidence du Faso, de l’Assemblée nationale, des départements ministériels, de la presse, d’institutions financières, des organisations de la société civile et des Organisations non gouvernementales (ONG).

Soyez le premier à commenter sur "COP 25 : Le ministère de l’environnement rend compte de la participation du Burkina Faso"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

un + seize =