Couvre-feu à Tampouy : Un voleur fortement tabassé, a été sauvé par la gendarmerie

 

Les habitants de la cité AN IV du quartier Tampouy n’ont pas respecté l’heure du couvre-feu dans la soirée de Pâques, ce dimanche 12 avril. En effet, un voleur a été attrapé dans une cours alors qu’il essayait « d’opérer ».

Il était environ 19h 15 minutes quand un voleur a été arrêté à la cité AN IV. Cette cité est devenue, ces derniers temps, une zone d’opération pour les voleurs qui ne se soucient même pas des mesures prises dans la lutte contre le Covid-19 au Burkina Faso. La veille de cette journée de Pâques, c’est-à-dire le samedi 11 avril, une moto de marque « SIRIUS » a été volée devant une cours, mettant tout le quartier sur ses gardes. L’auteur de ce vol aurait été aperçu par des enfants qui jouaient par là, et ont témoigné qu’il s’agit de la même personne. Ainsi, comme le dit l’adage : « toujours pour le voleur et un jour pour le propriétaire » . Par ailleurs, ce dimanche 12 avril n’a pas été une fête pour le voleur mais plutôt celle du propriétaire.

Revenu pour une autre opération, ce jeune homme dont l’âge est compris entre 20 et 25 ans, a été fortement tabassé ce dimanche par des jeunes dudit quartier. Il faut souligner que c’est l’intervention des « vieux sages » qui a permis d’appeler la gendarmerie, afin d’éviter le pire pour ce voleur. A la question de savoir s’il est vraiment le voleur chanceux de la veille de Pâques, il répond par oui ou par non, selon la tension sous laquelle il est manié. « Il faut le chauffer, il va dire la vérité », « il est au courant de tout », « ce sont eux les voleurs du quartier là », ainsi s’élevaient des voix dans la foule.

C’est finalement aux alentours de 20h qu’une patrouille de la gendarmerie est arrivée sur les lieux. Cependant, une autre équipe qui était déjà alertée, est arrivée quelques minutes plus tard pour prendre la situation en main. Embarqué dans le « cargo », le voleur s’est donné le privilège d’occuper le même siège que les gendarmes (rire dans la foule). Et aux jeunes de faire cette palabre : « tu te prends pour qui là ? », « tu as du culot, hein », s’adressant au voleur avant qu’un gendarme lui dise d’occuper le siège réservé au voleur.

Dans le but de rompre la chaîne de contagion du Covid-19 au Burkina Faso, les populations sont invitées à respecter les mesures prises par les autorités, tout en restant sur leurs gardes car les voleurs saisissent cette occasion pour mener leurs opérations.

1 Commentaire sur "Couvre-feu à Tampouy : Un voleur fortement tabassé, a été sauvé par la gendarmerie"

  1. Vous voyez!!! soyons très vigilant

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

dix-huit − dix =