Création du nouveau parti « UNIR/MPS » après le congrès de fusion : Le comité d’organisation fait le bilan

 

Le Comité d’organisation du Congrès de fusion entre Sankaristes et Progressistes, a tenu une conférence de presse dans la matinée de ce samedi 06 novembre 2021 à Ouagadougou. Face aux Hommes de médias, il a été question de faire le bilan de cet évènement.

Les 30, 31 octobre et 1er novembre 2021, cinq (05) partis politiques et une organisation de la société civile ont franchi un nouveau pas dans le landerneau politique burkinabè en créant un nouveau parti qui est l’Union pour la Renaissance/Mouvement Patriotique Sankariste (UNIR/MPS). Le comité de pilotage avait assigné au comité d’organisation, la mission de relever le défi d’une organisation matérielle réussie du Congrès de fusion. Alors, l’heure est pour lui de faire le bilan.

Au titre de la mobilisation, selon l’honorable Alidou Sanfo, président du Comité national d’organisation, c’est une satisfaction générale en ce sens que la Maison du peuple a refusé du monde. « Nous avons dû recourir à la magie des technologies de l’information et de la communication en installant des écrans géants en dehors de la cuvette de la Maison du peuple pour permettre aux nombreux militants qui n’ont pas pu accéder à la salle, d’être témoins de cet évènement », a-t-il expliqué. Venus de divers horizons, les militants du nouveau parti ont encore prouvé par leur mobilisation, leur pleine et entière confiance aux dirigeants du nouveau parti.

Au titre de l’hébergement, du transport et des autres aspects de l’organisation, il a été donné de constater une parfaite maîtrise par les responsables qui ont eu la charge de ces sous-commissions. Tous les congressistes venus des différentes provinces et de l’extérieur du Burkina Faso, ont été logés et restaurés. De même, selon les conférenciers du jour, leurs déplacements des lieux d’hébergement à la Maison du peuple ont été assurés sans aucune difficulté. « Toute chose qui a contribué à enrichir leur participation aux travaux du congrès », a soutenu le président du comité d’organisation.

En ce qui concerne la presse et la communication, l’honorable Sanfo a précisé que c’est tout le Burkina Faso, l’Afrique et le monde qui ont suivi de bout en bout les grands actes de la naissance du nouveau parti, que ce soit par la presse ou par les réseaux sociaux.

Alors c’est le lieu pour eux, de remercier l’ensemble des acteurs de cette réussite, de remercier les forces de défense et de sécurité qui ont assuré la sécurité des lieux. « A toutes  les éminentes personnalités de l’étranger (de l’Afrique du Sud, du Benin, de la Côte d’Ivoire, du Niger, de la Tanzanie, du Congo), à Mme l’Ambassadrice du Cuba au Burkina Faso, venues nous soutenir, à tous les partis politiques du Burkina Faso, nous exprimons notre profonde gratitude », a déclaré monsieur Sanfo.

Il n’a pas manqué de renouveler le salut militant du président de l’UNIR/MPS, Me Bénéwendé Stanislas Sankara, au Peuple du Burkina Faso pour son soutien inébranlable à la cause sankariste. « Il renouvelle son appel à l’unité de tous les progressistes burkinabè afin de porter au pouvoir le programme politique bâti par le Président Thomas Sankara et qui a permis au Burkina Faso de faire un grand bond en matière de développement endogène et ce, en quatre ans seulement », a-t-il conclu son propos.

 

Soyez le premier à commenter sur "Création du nouveau parti « UNIR/MPS » après le congrès de fusion : Le comité d’organisation fait le bilan"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × deux =