« La jeunesse veut que le Burkina diversifie ses coopérations militaires », dixit Moumini Dialla

 

Il s’est ouvert ce jeudi 07 octobre 2021 à Koudougou, le forum national des jeunes. Cette édition se tient autour du thème : «Réconciliation nationale au Burkina Faso : rôle et place de la jeunesse». Ce forum est une occasion pour la jeunesse d’échanger avec les premières autorités du pays.

Du 07 au 09 octobre se tient dans la cité du cavalier rouge, l’édition 2021 du forum national des jeunes. Le maître mot de cette organisation nationale est la « réconciliation » nationale. C’est le Chef du gouvernement , Christophe Dabiré qui a représenté le président du Faso à l’ouverture de ce forum.

C’était à la salle polyvalente de la ville que les jeunes se sont rendus à l’occasion de l’ouverture du forum national. Puisque c’est un rendez-vous à ne pas manquer ; celui entre jeunes et autorités. Une belle occasion pour le président du Conseil national de la jeunesse du Burkina Faso (CNJ-BF), Moumini Dialla, de prendre la parole au nom de la jeunesse burkinabè devant les autorités. Un discours bref, concis et clair devant le Premier ministre. Il a parlé de la réconciliation nationale mais aussi et surtout de l’insécurité. Il a évoqué l’importance pour le Burkina Faso de diversifier sa coopération militaire. « Il faut que le Burkina Faso diversifie sa coopération militaire pour faire face aux terroristes (près d’une minute d’acclamation). Ça doit être clair et compris; la jeunesse ne veut pas de l’ingérence des grandes puissances. La jeunesse veut que le Burkina Faso soit responsable, autonome. Cela va nous permettre de déclencher une dynamique de développement harmonieux.», a-t-il déclaré. Nul n’est mieux placé, ajoute t-il, pour défendre le Burkina Faso que les Burkinabè. Le président de la jeunesse a souhaité qu’il y ait plus de jeunes dans les sphères décisionnelles du pays comme à l’Assemblée nationale. D’ailleurs, c’est cette Assemblée qui a parrainé la présente édition qui se déroule à Koudougou.

«Je fais le constat avec satisfaction que toutes les composantes de notre jeunesse sont représentées à cette édition du forum autour de l’objectif principal qui est d’instaurer et de développer une culture de dialogue direct et inclusif », a laissé entendre le Premier ministre Christophe Marie Joseph Daviré. Il a invité la jeunesse à cultiver l’esprit d’initiative et de créativité, car estime-t-il, « la prospérité d’une nation se mesure à l’aune de la vitalité de sa jeunesse, à sa capacité de création et d’innovation». Il y a eu une innovation dans l’édition 2021 de ce forum des jeunes. L’une des innovations majeures, est l’organisation du salon de la créativité et de l’innovation. Ce salon, selon le Premier ministre, constitue une opportunité pour mettre en exergue les potentialités créatrices de la jeunesse. « Nous voulons, à travers cette activité, reconnaitre et valoriser le talent des jeunes, afin de décupler davantage leurs potentialités » , a-t-il soutenu.

Plusieurs activités sont au programme dont la foire d’exposition des produits locaux dont l’ouverture s’est tenue dans la matinée de ce jeudi.

Soyez le premier à commenter sur "« La jeunesse veut que le Burkina diversifie ses coopérations militaires », dixit Moumini Dialla"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

cinq × quatre =