Réconciliation nationale : Les membres du Conseil national d’orientation et de suivi installés

 

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a procédé ce jeudi 20 janvier 2022, à l’installation officielle des membres du Conseil national d’orientation et de suivi (CNOS) de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale. La cérémonie s’est déroulée dans la salle polyvalente de la Présidence du Faso, et a connu la participation de nombreuses personnalités, dont le Premier ministre, Lassina Zerbo.

Ils sont au total 119, dont 34 femmes, les membres du Conseil national d’orientation et de suivi de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale qui ont été officiellement installés par le Président du Faso, ce 20 janvier 2022.

Les membres de cette instance consultative sont issus notamment du gouvernement, des institutions du pays, des confessions religieuses, de la chefferie coutumière, des Forces de défense et Sécurité, des organisations de la société civile, des associations et autres organisations non gouvernementales.

Ils auront pour mission principale, de donner des avis et des orientations sur les différents aspects de la démarche du gouvernement devant conduire à la réconciliation nationale et à la cohésion sociale. Ils émettront également des avis sur les différentes stratégies relatives à la réconciliation nationale et à la cohésion sociale et examineront toutes les questions que le Gouvernement viendrait à leur soumettre. L’objectif ultime étant de finaliser les documents qui feront l’objet de discussions lors du forum national de la réconciliation, prévu pour se tenir dans ce premier trimestre de l’année 2022.

Dans son discours d’installation, le Président du Faso du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a rappelé que “l’histoire politique mouvementée de notre pays, nous a légué de nombreux problèmes et conflits, ouverts ou latents, qui attendent d’être résolus”.

Pour lui, la résolution de ces difficultés est un passage obligé, pour donner un nouvel élan à notre conscience collective, en tant que Nation, afin de nous permettre d’aviser l’avenir avec assurance.

C’est pourquoi, il a souhaité que la question de la réconciliation nationale transcende les divergences politiques, pour enfin embrasser les questions communautaires, sécuritaires, administratives, foncières et financières.

En outre, le Président du Faso a estimé que l’atteinte de ce noble objectif requiert une double exigence, d’humilité et de pardon.

Selon sa vision, ceux qui ont commis les fautes doivent avoir l’humilité et accepter de faire leur repentance devant les victimes qui doivent aussi, à leur tour, accorder le pardon et accepter de tourner la page.

Juste après la cérémonie d’installation officielle, le Premier ministre Lassina Zerbo, par ailleurs Président du Conseil national d’orientation et de suivi de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale a présidé la première session de cette structure, qui s’est voulue une séance de prise de contact.

A cette occasion, il a félicité tous les membres désignés, avant de les inviter à faire leur, l’invite du Président du Faso, de s’engager tous, pour un aboutissement heureux du processus de réconciliation nationale.

DCRP/Primature

 

Soyez le premier à commenter sur "Réconciliation nationale : Les membres du Conseil national d’orientation et de suivi installés"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

deux × quatre =